Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 05:33

 

 

Récemment, je rencontre dans une station balnéaire de la côte méditerranéenne un Anglais de mon âge, sympathique, très naturel. Il réside à demeure dans cet endroit, à 100 mètres de la mer. Il coule avec sa femme des jours heureux.

 

 

Avec les Anglais, dans ce genre de rencontre, c’est souvent tout ou rien : ou bien ils restent sur un quant-à-soi gênant, ou bien ils se livrent à la bonne franquette et sans complexe en se disant, soit que la rencontre n’aura aucune suite, soit qu’elle débouchera sur une vraie amitié. Mon Anglais appartient à la seconde catégorie.

 

 

Très vite, je sais tout de sa vie, de sa femme, de sa famille recomposée, de ses alcools préférés. Et puis, oserais-je le dire sans aucune fausse modestie, il est surpris par la fluidité et la précision de mon anglais oral, ce qui facilite la conversation et le libère. Il m’invite à boire un coup chez lui dans sa très jolie villa, dont il me confie, alors que je ne lui ai rien demandé, qu’il l’a achetée 600 000 euros et que, après des travaux réalisés avec beaucoup de goût (qu’il me fait apprécier de fond en comble), elle en vaut désormais 900 000.

 

 

Comme il a environ 70 ans, je lui demande, de manière rhétorique, s’il est, comme moi, retraité. Un Anglais de 70 ans résidant à l’année près d’Agde dans une belle maison avec piscine et qui se rend à la pêche au gros deux ou trois fois par semaine, est forcément retiré des voitures (notez bien cette dernière expression).

 

 

A ma grande surprise, il m’indique qu’il est toujours en activité, qu’il possède un garage dans la banlieue londonienne qu’il gère depuis sa tablette. Et il précise que lorsqu’il est sur son bateau, c’est son IPhone qui prend le relais. Comme j’ai l’air un peu dubitatif, il m’explique qu’il a installé 13 caméras de surveillance dans son entreprise, qu’il voit tout, en temps réel. Il communique par Skype avec sa secrétaire de direction ; il leur faut une demi-heure, le matin, pour planifier la journée, et elle lui transmet les éléments de comptabilité le soir par courriel.

 

 

Je l’imagine taquinant le merlu et envoyant à un de ses mécaniciens le message suivant : « Hé, Johnny, tu n’as pas rangé ta clé de 12 ! »

 

 

A peine ai-je le temps de me demander si je vais lui parler du Panoptique de Jeremy Bentham, qu’il me dit dans un sourire : « La technologie moderne, c’est quand même bien ». Je garde pour moi que j’ai beaucoup écrit sur 1984 d’Orwell et, surtout, cette réflexion de Staline selon laquelle un marteau peut servir à fracasser la tête du voisin ou, simplement, à enfoncer un clou.

 

 

Nous nous séparons copains comme cochons (les Anglais disent « as thick as thieves », aussi intimes que des voleurs).

Mécanique auto et techniques de pointe

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Tranches de vie
commenter cet article

commentaires

Alex 20/09/2017 15:38

Ça fait rêver quand même et bien on lui souhaite une belle retraite...euh continuation !

vivas 09/08/2017 15:08

Compte sur moi pour ne pas dire un mot de tes fréquentations à l'équipe du site legrandsoir.info.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche