Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 05:03

Hier nous sommes allés nous balader à la foire de Montpellier. Par deux fois la personne qui tenait un stand nous a vanté la qualité de son produit par le fait qu'il était allemand.


Ainsi va le monde dans de nombreux esprits, de bonnes grosses généralisations qu'il est difficile de retourner. Ceci serait insignifiant si elle n'induisait pas souvent du mépris mais aussi, comme dans cet exemple, une sorte de soumission.


J'ose à nouveau le répéter, concernant l'Allemagne, les industriels allemands et sa bourgeoisie ont réussi là où son armée a échoué. Le cas emblématique du sort qu'elle a imposé à la Grèce est le plus parlant. 


Mais il faut bien dans ce cas comme dans le nôtre d'ailleurs des collaborationnistes. Cela se confirme dans les faits mais aussi dans leur idéologie et on comprend alors l'“ en-même-temps ” du jugement porté par Macron à propos de Pétain.


On n'oublie pas, on tait les faveurs considérables qui ont été accordées à l'Allemagne à la fin de la guerre sous la pression des États-Unis. L'annulation de la dette de guerre a été payée 2 fois par les pays agressés : ils ont dû payer sur leurs finances la reconstruction et ils ont hérité, pour la part qui concerne chacun d'eux, de la dette de l'Allemagne. S'y ajoute évidemment l'aide considérable accordée par les EU pour faire contrepoids à ceux d'en face. Donc ce qui est présenté comme un miracle n'est que la conséquence de faveurs.


Dans ces conditions l'Allemagne est devenue la maître de l'Europe. Cette situation ne peut pas être acceptée et par conséquent la confrontation politique est inévitable. S'y ajoute en effet que l'Europe est une machine antidémocratique. Cependant le pilonnage idéologique favorable, non seulement à cette Europe-là, mais aussi à une Europe idéalisée dans laquelle les peuples et leur histoire disparaîtraient par enchantement pour ne faire qu'une seule nation continuent et continueront à empêcher tout discernement par rapport à une réalité qui a mis des siècles à se construire.


Le poids de cette fable est facilement mesurable. Il suffit pour cela d'interroger les lycéens et je suis convaincu que nous obtiendront un recors soviétique pour l'adhésion à cette Europe. Une Europe vague pour eux quant à son contenu mais très bien réfléchie par les maîtres d'œuvre.

Réflexions d'un correspondant (AF 30) à la foire de Montpellier
Partager cet article
Repost0

commentaires

H
j'abonde dans votre sens et vous conseille ardemment l'essai de Coralie Delaume ; Nécessaire souveraineté. Ed Michalon
Répondre

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche