Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 06:00

Ce n’est pas parce que j’ai découvert cette information sur des sites de droite qu’elle n’est pas fondée.

 

On croyait que Mimolette Ier et sa bande  avaient tout inventé pour plumer les classes populaires et moyennes, hé bien non. Un rapport élaboré par le CAE, le Conseil d’analyse économique chargé de conseiller le Premier ministre qui, sur une quinzaine de membres, en comporte au moins deux qui ne sont pas de droite, s’attaque aux propriétaires habitant leur logement et ayant fini de rembourser leurs prêts. Le Conseil propose de taxer les loyers implicites que les propriétaires percevraient s’ils louaient leur logement. Pour donner un exemple concret – et sans sombrer dans le misérabilisme – une vieille personne de mes amies qui vit dans un petit studio du centre de Toulouse sera imposé sur les 500 euros qu’elle percevrait si elle louait le bien de toute une vie.

 

Il semble que cette taxe existait autrefois et qu’elle fut abolie par Giscard d’Estaing, un gauchiste comparé à Moscovici. Tiens, un mot sur Moscovici (fils d’un grand universitaire qui fit soutenir une thèse de doctorat à une cartomancienne) : tout récemment, je l’entendais citer, à l’appui de je ne sais plus quelle démonstration, Xavier Niel, le type même du jeune capitaliste dans toute son horreur. On me dit que pour rééquilibrer son discours, Moscovici devrait bientôt citer Gramsci.

 

Dans la perspective très solférinienne, faucialiste, de nivelage par le bas, l’objectif serait de « rétablir l’équilibre » entre locataires et propriétaires. Le CAE sort une argutie de derrière les fagots pour tenter de nous expliquer que même entre propriétaires il y a des injustices : « Des personnes propriétaires de leur logement peuvent être obligées de déménager suite à une mutation. S'ils décident, en attendant, de louer leur logement ils vont être lourdement taxés sur les loyers qu'ils perçoivent. Et s'ils décident finalement de vendre ce logement, la plus value éventuelle suivra le régime des résidences secondaires, bien moins intéressant que celui des résidences principales. »

 

Il s’agit donc d’une attaque contre les propriétaires – petits, moyens ou gros – et d’une arme dissuasive contre l’accession à la propriété. Pourquoi se fatiguer, dans ces conditions, à acheter une propriété ? Les propriétaires payant déjà une taxe foncière, cette nouvelle taxe équivaudrait à une double imposition et à une expropriation en douceur dans la mesure où le bien perdrait rapidement de sa valeur. Les retraités seraient particulièrement pénalisés puisque c’est entre 60 et 70 ans que l’on a remboursé son crédit immobilier mais que les revenus sont moins élevés.

 

Une correspondante me fait observer qu'il y a une parade : créer une SCI dont on devient actionnaire. Le monde faucialiste a ses joies et ses mystères...

 

Les Solfériniens vont nous faire payer deux fois nos logements

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

BM 16/10/2013 18:18

Il me font bien marrer, les UMP qui font des trémolos déchirants sur le "ras-le-bol fiscal". Apparemment, ils n'ont pas "ras-le-bol" des multinationales qui ne payent aucun impôt...

Et d'ailleurs, si "matraquage fiscal" il y a (sur les particuliers), c'est avant tout parce qu'il faut bien récupérer quelque part les sous dont on a fait cadeau aux patrons...

Je voudrais bien qu'on réédite le bouquin que Hollande a commis dans les années 80, j'ai pu en lire quelques extraits dans le livre des Pinçon-Charlot, ça a l'air de valoir son pesant de cacahouètes. Peut-être même que le bouquin en question ouvrirait les yeux à certains, on peut toujours rêver...

Gensane 16/10/2013 10:35

À Lyonnais : il est fort possible que la retraite de votre père ait été trop basse pour qu'il paye des impôts. Dans les années 50, les retraites étaient fort modestes, surtout dans l'artisanat, la paysannerie etc.

Lyonnais 16/10/2013 10:53

Je ne crois pas, mon père était "Monteur" aux PTT ce qui était une bonne place...
Il me semble que l'on considérait que les impôts payés l'étaient sur le salaire brut donc sur la partie salaire différé également. Mais encore une fois, je ne suis sûr de rien, y compris de mon hypothèse de départ !

Lyonnais 16/10/2013 10:24

C'est dans la logique du travail de nuit rétabli pour les femmes au nom de l'égalité des sexes et de la destruction de l'enseignement spécialisé au nom de l'intégration des handicapés ...
Les barrages cèdent les uns après les autres...
Au fait, je crois me souvenir qu'autrefois les retraités ne payaient pas d'impôts sur le revenu ! Il me semble que mon père, retraité depuis 1956, avait "bénéficié" de la "réforme" dans les années 60... Si quelqu'un peut apporter des lumières sur ce sujet, merci d'avance.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche