Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 06:21

 

Le jardin “ à l’anglaise ” a au moins autant d’importance que le château ou le manoir. Ainsi, l’une des fonctions des arbres est de masquer les constructions que l’on veut cacher à la vue, comme une ferme ou un cimetière. Le jardin doit paraître illimité. D’où la construction – en trompe-l’œil si possible – de terrasses qui dégagent la vue.

 

 

 

Et d’où aussi un usage particulier de la végétation qui vise à cacher des espaces trop évidemment ruraux. Mais, comme par jeu,  il est recommandé de faire paître des vaches dans les parties les plus éloignées des jardins afin d’éviter une rupture brutale avec la nature :

 

 

 

Le jardin doit donc être allusif et illusoire. Parfois on déboise sans vergogne pour dégager des perspectives, parfois on reboise massivement pour rappeler à soi le souvenir d’une nature qu’on a trop domestiquée. A Longleat, Lord Weymouth fera planter 50 000 arbres, dont un fort lot importé des Antilles ou des colonies américaines. 300 hectares furent dessinés par le très célèbre Capability Brown, « le plus grand jardinier anglais ». Les architectes anglais endiguent des rivières (alors que dans les jardins à la française on dessinait des plans d’eau artificiels) pour créer des cascades ou des petits lacs dont la taille est proportionnée à celle du château et non à celle du jardin. Et sur ces petits lacs, on implante parfois des ilots boisés. Le comble de la sophistication dans la recherche pouvant être Wimpole Hall où Lord Hardwicke avait fait ériger (par l’incontournable Capability Brown) un faux château en ruine :

 

 

 

Dans ce château, Brown avait prévu une véritable maison pour l’usage des domestiques. Une double mise en abyme du prolétariat de l’époque ! La réaction antifrançaise débouchant sur le maniérisme (de tradition plutôt toscane – voir le jardin de la villa Medicis ou celui de la villa Bottini à Lucques), on verra que dans certains jardins anglais prétendument respectueux de la nature tout pouvait être faux : ponts, ruines, rivières, grottes, chaumières, animaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche