Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 06:17

Question un peu présomptueuse de ma part – et à laquelle je ne suis pas sûr d'apporter la bonne réponse car je ne suis nullement spécialiste du Qatar et car je n’ai jamais été abonné à France Football.

 

Vous me direz que le Qatar investit dans tout : l’immobilier, l’industrie, les fonds de pension et l’exploitation des travailleurs du tiers-monde. Oui mais le foot a ceci de particulier : c’est un panier percé. Le foot professionnel n’est pas rentable. C’est de la com’. Le principe de la com’, de la pub, c’est que ce sont des billards à au moins trois bandes. Une pub pour les yaourts Danone ne sert pas à faire vendre des yaourts Danone mais une manière de vivre, un rapport à la nourriture, une certaine intégration au système. Tenez : la dernière pub de Numéricable – auquel je suis abonné, peut-être plus pour très longtemps – « Téléchargez aussi vite que votre femme change d’avis ». Il ne s’agit pas du tout de vendre du câble mais de cautionner et de renforcer un certain ordre établi. Avec en prime, le jeu salace sur « chargez, déchargez » : baisez votre femme avant qu’elle ait la migraine. Je pense aussi à cette pub de GDF-Suez avec une jeune bourge qui ne comprend rien à l’énergie et un ouvrier – mâle et avenant – qui va tout lui expliquer.

 

 

Revenons au Qatar. Vous vous souvenez de ce petit pays, le Koweit, qui, bien que surarmé, avait vu fondre sur lui les troupes de Saddam Hussein. Je crois que le Qatar a retenu la leçon. Il s’est dit que pour obtenir et conserver les bonnes grâces de l’Occident, en un mot pour le « tenir », il fallait placer un maximum de billes dans la com’, dans ce qui est populaire. Imaginez un instant qu’il y ait un gros problème entre la France et le Qatar et que celui-ci, en deux coups de cuiller à pot, se retire de toutes les aventures sportives qui nous font frémir. Ce ne serait peut-être pas la révolution mais le gros embêtement. On ne saurait, en tout état de cause, s’en prendre impunément à un pays qui organise une coupe du monde de football.

 

Entre Zidane et Dassault, le Qatar a choisi le plus ludique, le plus sympaaaa.

 

Quant aux investissements en provenance de l’ex-URSS, un ami me souffle qu’il pourrait s’agir de blanchiment d’argent à une gigantesque échelle. Le vilain esprit !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche