Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 06:31

 

De jeunes hommes au visage de premier communiant (au sens propre du terme) viennent, dans le sillage de Jean-Louis Borloo,  de lancer une nouvelle organisation politique qu’ils ont baptisée “ On Field ”.

 

Je ne les ai pas encore entendu donner une explication claire justifiant le choix d’une appellation anglaise. On Field signifie tout simplement “ sur le terrain ”, ce qui, peut-être, fait un peu plus Massey-Ferguson que thé au lait et gâteaux secs.

 

Des publications comme L’Express ont tout naturellement montré leur sympathie pour ces jeunes bècebèges, mais sans franchement y croire : 

 

Prévue à l'origine jusqu'au début du mois de septembre, OnField, plutôt surpris par le succès de sa démarche, a décidé de prolonger son action jusqu'au début de l'automne afin de "positiver l'image de la politique le plus longtemps possible".

 

Si le concept d'une rencontre entre politiques et citoyens n'a en soi pas grand-chose d'original, "la volonté d'écouter, et non pas de parler aux citoyens en leur apportant des réponses toutes faites, fait la force de notre action" relève Arnaud Jardin. Une démarche démocratique qui permettra peut être aux citoyens français les plus récalcitrants de ne pas bouder la politique indéfiniment.

 

 

 

Comme pour la pub, l’adoption de sigles plus ou moins anglais signifie toujours le mensonge, le creux, l’arnaque organisée.

 

Ces jeunes gens ont adopté comme logo le rhinocéros. C’est un animal « sympa », disent-ils. Crétins qu’ils sont qui n’ont jamais approché ce redoutable périssodactyle à moins de trois mètres derrière une grille de zoo ! Quelles sont les caractéristiques de cet impressionnant mammifère ? Il est menacé de disparition, il voit très peu clair, il court très vite (surtout quand il est pourchassé par des militants de gauche). Il nage remarquablement entre deux eaux. Quand il défèque, il aime à tourner sa queue comme un ventilateur (d’où l’expression « chier dans le ventilo ») pour projeter ses excréments le plus loin possible. Il fait de même avec son urine. Ne me dites pas que ces jeunes gens ont besoin de la corne de l'animal et de ses pouvoirs aphrodisiaques !

 

Mais, surtout, cet herbivore est très facétieux : il adore happer – par exemple – des humains, les broyer grâce à ses mâchoires et à sa dentition phénoménales avant de les noyer au fond de l’eau. Les crocodiles font de même mais eux, c’est pour manger. Les rhinos, c’est pour jouer. Un peu comme les jeunes borlooistes.

 

  • T’es quoi toi, politiquement ?
  • Je suis jeune borlooiste.

 

Plan cul d’enfer !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Gensane 03/02/2014 07:08

@ Objols : je ne suis pas responsable, pas plus que du titre "overblog".

Objois 02/02/2014 21:38

J'apprécie votre prise de position et votre humour mais pourquoi en vous lisant vois-je apparaître ce petit carré qui me dit : "utilisez notre Reader...etc." N'est-ce-pas un peu contradictoire et dommageable ?

Adario 01/02/2014 10:53

Bonjour BM,
Merci de rappeler - avec humour et pertinence - Jean Ferrat. Il est effectivement plus que probable que les jeunes "borlooistes" ne soient jamais allés "On Field" et pris l'air de la campagne complètement désertifiée, et puis la campagne c'est plouc. S'il y a des habitants dans nos villages, ce ne sont plus les autochtones, ceux qui avaient à coeur de conserver la terre léguée par leurs ancêtres. Ils s'en sont allés, ceux-là, à la ville espérant autre chose qui les a rattrapés, laminés, avalés. Où est-elle la France qui nourrissait ses enfants "du lait de sa mamelle" ? Qu'en a-t-on fait ?

" Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
Celle qui construit de ses mains vos usines
Celle dont monsieur Thiers a dit : "qu'on les fusille"
Ma France. "

Tout s'en va, tout revient. Faut-il en rire ou en pleurer ? Désespérer ou espérer ?

BM 01/02/2014 09:26

Il y avait un temps où Jean Ferrat chantait les "Jeunes Républicains Indépendants"...

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche