Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 05:58

Tout récemment employé municipal, cet homme n'a plus rien et s'est construit une "maison" avec des volets.

Le crimes de la Troïka en Grèce (1)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

gensane 19/04/2014 11:55

@ Michel Barda. je sais, c'est la nouvelle formule overblog ridicule. Il suffit de les griser en passant dessus et là vous devinez.

chb 17/04/2014 19:45

Version cynique : Combien de millions de familles dans le monde seraient enchantées de disposer d'un tel sweet home ? Il a même du pain !
Version pessimiste : Pour payer les cinquante milliards qui doivent « rétablir la profitabilité de l'entreprise » et peut-être aider à apurer la dette (ou peut-être pas, si l'on en juge par l'oeuvre de la Troïka contre les grecs), je devrai sûrement chercher un terrain libre et un stock de volets.
Version people : Mme Liliane Bettencourt a dû refiler quelques milliards à sa fille, elle a quand même augmenté sa fortune depuis l'élection de F. Hollande. Et elle n'est pas la seule puisque les 500 familles se sont largement enrichies pendant que cet homme perdait son logement.
Version courte : à bas le capitalisme.

@ Michel Barda : je partage l'émotion du moment quant à la rémunération excessive des mercenaires du capital. Mais l'antiparlementarisme de Change oublie là les députés européens bien mieux lotis, et il oublie surtout le 1%. Qui fait fonctionner ces sites Change, Avaaz et autres capteurs d'indignation ?

chb 18/04/2014 00:26

@ Michel Barda
Pourtant, je connais ma députée et je peux la rencontrer pour lui dire ce que je pense. Y compris sur le confort que lui procure son activité : ce n'est pas du tout le cas pour Dassault ou Bernard Arnault. Réduire le nombre des parlementaires ne changera que symboliquement la ponction sur nos impôts, mais cela éloignera nos élus de notre vie. Déjà qu'ils sont « sur une autre planète »...
Oui, oui, la « fracture sociale » et les inégalités s'aggravant, les pactoles des profiteurs deviennent encore plus scandaleux. Mais voilà que vous mentionnez les demandeurs d'asile, qui « ne paient rien, sont logés et touchent un pécule ». Honnêtement, voudriez-vous aller « profiter » de soins gratuits et d'un HLM dans un pays lointain dont langue et habitudes vous sont incompréhensibles ? Sachant que, du jour au lendemain, vous risquez en plus d'être expulsé, alors que vous avez vécu mille dangers pour arriver là entier ? Au fait, chaque déportation coûte plus de 20000 euros...
Surtout, quelle idée de jalouser des déracinés demandeurs d'aumône alors que nos impôts, notre travail, et la réduction continuelle de notre pouvoir d'achat vont surtout engraisser des milliardaires qui n'hésitent pas à envoyer au chômage des charretées de citoyens par pure avidité ? Si la redistribution des richesses du pays avait été équitable, les français auraient eu 3000 euros de plus par foyer en 2012. Au lieu de ça, 80 milliards supplémentaires ont été gagnés (!???) pendant la crise par les 500 familles les plus gavées d'actions, de châteaux, de yachts...
Ce que je reproche aux élus, même à ceux qui objectivement profitent, c'est plutôt de voter le contraire de ce pourquoi ils sont élus. De couvrir avec Fabius des crimes de guerre, de nous livrer à d'ignobles pactes secrets genre AMI ou TAFTA (cf http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/WALLACH/49803), de gaver les banques en fermant les hôpitaux, de laisser filer nos libertés... et de nous faire croire qu'ils défendent la démocratie comme ça.
Et puis encore : les sites de pétitions qui nous indignent sous prétexte de faire économiser quelques millions, ils sont gérés par des profiteurs de première !

michel barda 17/04/2014 23:27

je ne pratique pas l'antiparlementarisme. mais 577 députés c'est beaucoup. il y a des absents et des présents qui font autre chose, come lire le journal, sommeiller y compris jouer sur internet. le mauvais exemple des députés représentant les français de l'étranger, ne correspond pas à une réalité démocratique. je pense comme bien des français, qu'il y a lieu de changer certains professionnels des bonnes planques qui passent le job à leurs enfants et se gavent d'avantages financiers tout en demandant, en exigeant que les français se serrent la ceinture. je vois des personnes qui ont travaillé toute leur vie et ne se font plus soigner à cause du coût de la santé ; ils me parlent des réfugiés qui ne paient rien, sont logés et touchent un pécule. en fait le nombre de ces bénéficiaires augmente tous les jours sous leur nez et nos parlementaires, quand je leur en parle, se taisent. ils devraient hurler. un parlementaire européen, un britannique a déclaré à la tribune à strasbourg "... nous sommes des voleurs, ... un jour les gens viendront pour nous pendre et ils auront raison."
je pense que, dans un premier temps, il faut limiter le nombre de nos parlementaires et réduire leurs avantages : vous verrez que certains laisseront leur place.
un député, candidat à une mairie de grande ville, a déclaré que s'il devenait maire, il ne gagnerait pas plus qu'actuellement avec son traitement de député. il est aussi partisan d'une réduction du total des députés à 400. j'y ajoute que 40 d'entre eux devrait être élus à la proportionnelle. et le sénat devra suivre, bien entendu.

michel barda 16/04/2014 09:47

100% de la responsabilité de l'état du pays incombe aux dirigeants politiques successifs qui se sont toujours battus, entre eux, pour accéder au pouvoir et non pour proposer un mode de vie décent pour tous. mais ... pouvons-nous, français, vraiment leur donner des leçons de civisme ?
et tant qu'il est encore temps, peut-être, pouvons balayer devant notre porte ?
oui, en commençant par signer la pétition http://www.change.org/fr/pétitions/président-de-la-république-réduire-le-nombre-de-députés-à-400-dont-40-élus-à-la-proportionnelle?share_id=fbEEAygELb&utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche