Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 05:22

La première photo d'un être humain date de 1838. Ce jour-là, Daguerre prend en photo le boulevard du Temple, dans le 3ème arrondissement. Le temps d'exposition est de dix minutes. Donc aucun véhicule n'imprime la plaque sensible. Mais, en bas à gauche du document, Aquilino Morelle se fait cirer les chaussures. Cela dure suffisamment longtemps pour qu'on le distingue très nettement. Tout comme le cireur. Première photo de la lutte de classes ?

 

Chopin – dont on possède une photo prise par Daguerre peu de temps avant sa mort, et qui ne lui rend guère justice – avait vingt-huit ans.

 

Quand s'inventait la photographie

John Adams était né, dans le Massachusetts en 1745, onze ans avant Mozart. Il est vraisemblablement le plus ancien être humain dont un photographe a tiré le portrait. Adams mourut en 1849, juste après s'être fait confectionner une dernière paire de chaussures.

Quand s'inventait la photographie

Hanna Stilley naquit un an après Adams. On possède une photo d'elle prise en 1840.

Quand s'inventait la photographie

Mais le premier portrait jamais réalisé fut celui de Daguerre par lui-même. Il date de 1839. l'artiste avait vingt-six ans. Malheureusement, l'original s'est perdu.

 

Quand s'inventait la photographie

Vertigineux, n'est-il pas ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture
commenter cet article

commentaires

Gensane 15/05/2014 07:52

Un homonyme. Ajoutons que pour se faire tirer le portrait il fallait poser immobile pendant 10, 15 minutes, ce qui ne contribuait pas à détendre l'atmosphère...

BM 15/05/2014 07:36

John Adams ? Le président des Etats-Unis, ou un homonyme ?

Les portraits photographiques de grands artistes et écrivains réalisées dans les années 1840 sont atroces. Pas à cause de la technique ou du photographe, mais à cause des modèles eux-mêmes, qui généralement n'avaient pas la présence d'esprit de se coiffer ou de se raser avant la séance de pose. C'est compréhensible, car jusqu'alors les peintres passaient pudiquement sous silence les traits physiques peu flatteurs de leurs modèles (c'était une des formes du politiquement correct de l'époque).

Le portrait de Gérard de Nerval par Nadar a eu pour conséquence que plus personne ne prend au sérieux les rêveries romantiques "valoisiennes" de ce pauvre Gérard. (Le Valois comme région, pas le parti croupion.)

Cela n'a rien à voir avec la photographie, mais en 1706 le marseillais Antoine Benoist fit un portrait en cire de Louis XIV particulièrement peu flatteur. Le Roi-Soleil aima beaucoup ; ça le changeait de ses peintres-courtisans pompeux et obséquieux (Hyacinthe Rigaud...).

http://www.museehistoiredefrance.fr/index.php?option=com_oeuvre&view=detail&cid=60

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche