Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 14:24

Moi non plus.

 

Américanôlatrie oblige, j’en ai un peu ras la casquette d’entendre parler des « vétérans ». Nous, en France, nous avons des anciens combattants. C’est la formule officielle, consacrée, et tellement plus précise que l’expression de langue anglaise.

 

Un « veteran », en anglais, est quelqu’un qui a une longue expérience dans un domaine donné. Comme, par exemple, un vieux soldat. Qui peut être toujours en activité. Aux États-Unis, le sens d’ancien combattant, qui peut se traduire par “ ex-service man ”, date de 1906.

 

Le mot « vétéran » est apparu au XVIe siècle en France. Son origine étant vetus, vieux. Il signifiait à l’origine « soldat de métier aux nombreuses années de service ». Dans la Rome antique, les vétérans étaient groupés en centuries spéciales. Donc des soldats en activité, des soldats d’élite.

 

Au XVIIe siècle, un élève qui redoublait était un vétéran et non un redoublant.

 

Au XVIIIe siècle, le mot acquis le sens figuré de « personne pleine d’expérience dans un domaine » : les vétérans de la scène, de l’enseignement.

 

L’acception sportive date de 1885, pour qualifier un sportif de plus de 35 ans et qui a donc quitté la catégorie des seniors.

 

Pour en revenir à l’anglais, on parlera du Department of Veterans Affairs, mais aussi d’un vétéran des campagnes du parti travailliste (a veteran of five labour political campaigns). On opposera le mot à « novice », « bleu », « nouveau ».

 

Comme 999 fois sur 1000, lorsque l’on va chercher ailleurs – dans la langue du dollar en l’occurrence – un mot qui existe dans notre langue, il y a appauvrissement, réduction.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

AF30 07/06/2014 13:32

De même que pour le D DAY qui a totalement remplacé le JOUR J

HN 06/06/2014 16:42

"(La) prononciation de SWORD Beach par les journalistes et le président" est en effet une véritable honte, mais lorsque un(e) journaliste parle de "l'Ordre de la ville de Bath", à propos de l'Ordre du Bain, on en tombe littéralement de sa chaise. Il faut dire que tout est à l'avenant, avec confusion entre chef d'Etat et chef de gouvernement... Aucune chance que tout cela s'arrange.

ORIEZ 06/06/2014 16:12

Ce qui me fait mal aux oreilles, aujourd'hui, c'est la prononciation de SWORD Beach par les journalistes et le président.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche