Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 05:54

En France comme ailleurs, les années trente furent intenses, dramatiques : émeutes du 6 février 1934, affaire Stavisky, front populaire, Munich, la Guerre civile espagnole, le fascisme aux frontières. Le 10 mai 1932, les deux chambres élisent un président terne, réservé, quoique sorti major de Polytechnique et premier de l’École des mines. Son épouse est à son image : brillante mais très discrète.

 

Fils d’agriculteur, esprit très brillant, Albert Lebrun est élu le plus jeune député de France en 1900. Centriste comme il se doit. Il l’emporte sur le richissime industriel François de Wendel, futur président du Comité des Forges. Lebrun exerce divers ministères, représente la France à la Société des nations en 1920. Il est élu président du Sénat en 1931.

Sous les ors de l’Élysée (11)

Il est donc facilement élu président de la République en 1932, et réélu en 1939. Il pleure énormément : il est affligé d’un défaut physique dont s’emparent les caricaturistes. En mai 1940, Lebrun est opposé à l’Armistice. Vu le rapport de forces au Parlement, vu surtout que Weygand et l’État-major ne veulent pas se battre, il appelle Pétain à la présidence du Conseil. Il se retire dans l’Isère chez son gendre. Il est placé en résidence surveillée par les Italiens, puis Hitler le fait enlever par la Gestapo. Il est alors emprisonné dans un château du Tyrol. Sa santé se dégradant, il est renvoyé en France.

 

Marguerite Lebrun était la fille d’un inspecteur général des mines. C’était une femme très cultivée, bonne musicienne, vraie sportive, parlant couramment l’anglais et l’allemand. Elle détestait les fastes, mais c’est à elle qu’on attribua pour la première fois le titre officieux de Première dame de France, calque de l’étasunien « First Lady ». Elle mourut de la maladie de Parkinson en 1947, trois ans avant son mari qui, lui, décèdera d’une mauvaise bronchite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche