Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 05:38

On achève cette rubrique avec Yvonne De Gaulle.

 

La légende veut qu’après avoir convolé, De Gaulle se soit vanté d’avoir « épousé des biscuits ». Le fait est que Jacques, le père d’Yvonne était à la tête d’une grosse biscuiterie calaisienne.

 

La famille Vendroux était de lointaine origine néerlandaise (les Van Droeg, producteurs de tabac de la région de Delft). Née en 1900 à Calais, Yvonne reçoit une éducation très conservatrice : elle vouvoie ses parents et apprend la couture. Elle apprend à lire chez elle, puis étudie chez les dominicaines d’Asnières-sur-Seine. Pendant la Première Guerre mondiale, les Vendroux envoient leurs enfants à Cantorbéry.

 

En 1920, elle rencontre Charles (une rencontre arrangée par ses parents). Elle s’éprend violemment de lui. Ils auront trois enfants : un garçon qui finira amiral et deux filles, dont Anne, trisomique.

Sous les ors de l’Élysée (14)

À Colombey-les-deux-Églises, dans la résidence de la Boisserie (les deux pièces ouvertes aux visiteurs attestent un goût très sûr), il n’y a, selon le magazine étasunien Time, ni machine à laver, ni aspirateur, ni fourneau à gaz. La cuisinière fait la cuisine sur un poêle à charbon, la bonne fait le ménage avec un balai. » À noter qu’avant l’achat de la résidence, celle-ci s’appelait « la Brasserie ». Les De Gaulle ont donc utilisé un terme qui n’existait pas avant eux dans la langue française.

 

À l’Élysée, où ils payent leurs factures d’électricité, les De Gaulle vont, pendant onze ans, mener une vie simple et discrète. La très catholique Tante Yvonne veille à ce que son mari ne nomme au gouvernement aucun ministre divorcé. Elle ne pourra empêcher son mari de recevoir Brigitte Bardot au palais. Juste après l’entrée en fonction de son mari, elle demande au musée du Louvre une piétà. En 1966, elle n’est pas pour rien dans la censure provisoire du film de Kacques Rivette La Religieuse de Diderot. Mais elle se prononce pour la pilule contraceptive. Son couturier est Jacques Heim, celui de Piaf et de Ludmilla Tcherina. Elle aime beaucoup les chansons de Charles Aznavour. Elle ne lit que Le Figaro.

 

Jamais de sa vie elle n’est sortie sans chapeau. De même, on n’a jamais vu De Gaulle sans cravate. Pour Yvonne De Gaulle, Françoise Sagan était une créatrice diabolique.

 

De Gaulle meurt en 1970. Yvonne reste à Colombey jusqu’en 1978. Elle se retire chez les sœurs de l’Immaculée Conception de l’avenue de Breteuil à Paris. Elle meurt au Val de Grâce le 8 novembre 1979.

 

FIN

Sous les ors de l’Élysée (14)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

Adario 27/07/2014 16:54

" Elle s’éprend violemment de lui. Ils auront trois enfants..." Sacrée "tante Yvonne "!! Et si elle s'était éprise non "violemment" ?

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche