Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 05:57

 

Les Echos du 3 août 2014 révèlent qu’un décret sur la « mise en situation en milieu professionnel » devrait prochainement être publié.

 

Ce dispositif est l’une des conséquences de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale.

 

Mi juillet, Pôle emploi a signé une convention avec la Fondation FACE pour mettre en place 5000 de ces « mises en situation ». La Fondation FACE regroupe plus de 4000 entreprises privées ou publiques. Elle a été fondée en 1993 par 15 grandes entreprises dont GDF-SUEZ, LCL, AXA, DANONE, CASINO, RENAULT, la RATP…

 

L’objectif affiché est de faire « découvrir un métier ou un secteur d’activité » aux chômeurs ou salariés d’une entreprise d’insertion. Ceux-ci seraient soumis aux conditions de travail de l’entreprise d’accueil sans contrat de travail et sans en être salariés. Ils conserveront leur indemnisation ou salaire précédent sans pouvoir refuser des positions comme le travail de nuit.

La durée de ces « mises en situation » devrait être d’un mois renouvelable une fois.

 

Pour le rapporteur de la loi sur la formation professionnelle, le député PS Jean-Patrick Gille cette durée aurait dû être de 15 jours renouvelables une fois. Pour le Ministre du travail, François Rebsamen des garde-fous existent.

 

De son côté, la CGT dénonce le fait que « certaines entreprises vont user ou abuser de main-d’œuvre gratuite et d’autres vont utiliser l’immersion pour accroître à bon marché la période d’essai ». 

 

 

Un nouveau dispositif sans contrat de travail ni salaire

Partager cet article

Repost0

commentaires

pschitt 11/08/2014 12:50

Bah, même avec un contrat et un salaire j étais un esclave.......

Daniel 11/08/2014 13:16

PRIVATISER LE GOUVERNEMENT
METTRE EN CONCURRENCE
REMPLACER UN MINISTRE SUR DEUX
VIRER LES PARASITES ET LES MALHONNÊTES

Lyonnais 11/08/2014 07:49

Ce qu'il y a de bien avec les "socialistes" c'est qu'ils arrivent toujours à nous surprendre !
Oseront-ils aller jusqu'au bout et rétablir l'esclavage ? D'ailleurs, cette mise en situation dans un milieu professionnel n'en est-elle pas sur le chemin puisque l'entreprise n'assure même pas la subsistance du stagiaire ? Quelle sera la prochaine étape ?