Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 05:33

 

 

De nombreux médias ont relaté cet incident cocasse : gare de l’Est, Nadine Morano, qui vient de repérer une femme en burka intégrale, demande à des policiers d’intervenir.

 

Quand le policier lui demande ses papiers, elle s'exclame :

Comment ?!! Vous ne me connaissez pas ?!! C'est incroyable !! Vous ne regardez jamais la télé ?! Je suis ministre ! Je suis députée, madame Morano."

 

Et voilà : encore une preuve du manque de conscience politique de  nos Pandores !

 

Selon Le Monde, le gouvernement va vendre les biens de la République pour un montant qui se situera « entre cinq et dix milliards d'euros ».

Emmanuel Macron a refusé de nommer les groupes concernés.

L'Etat actionnaire dispose d'un portefeuille de participations dans soixante-quatorze entreprises, pour une valeur d'environ 110 milliards d'euros.

L'annonce, au début d'octobre, par le ministre des finances, Michel Sapin, de la vente d'actifs affectée au désendettement de l'Etat avait marqué une rupture de doctrine, puisque ces cessions étaient jusqu'ici réinvesties dans d'autres entreprises et non pas utilisées pour renflouer les caisses de l'Etat.

 

Dans Le Grand Soir, Théophraste R. (je me demande qui se cache derrière ce pseudo : peut-être un vieux sage des monts du Lauragais) nous apprend que neuf Français sur dix ne comprennent pas leur facture d’électricité. Le dixième est probablement un énarque, mais il n’est pas sûr du tout qu’il la paie.

Quant à moi, poursuit Théophraste, instruit par Thomas Thévenoud, je ne vais plus donner un euro à EDF et j’aurai beau jeu de faire valoir ma phobie administrative.

 

Selon une étude du Crédit suisse reprise par L’Humanité, le nombre de millionnaires en France, évalué actuellement à 2 440, devrait augmenter de 70 % ces 5 prochaines années. En Afrique, le nombre de millionnaires en dollars a quadruplé en 10 ans.

 

 

Désirant que son ambassade fût profitable aux Beaux-Arts au Royaume-Uni, Lord Elgin fit enlever de l’Acropole, par son fondé de pouvoir à Athènes, Lusieri de 1801 à 1805 : 12 statues des frontons, 156 dalles de la frise, 15 métopes, la frise du temple d'Athéna Niké et une cariatide. En tout, plus de 200 caisses. Lord Elgin fut attaqué sur ce sujet, et accusé de vol, d'extorsion. Il dut vendre les marbres parce que ruiné, mais eut des difficultés pour les vendre au gouvernement britannique.

 

Byron dénonça le pillage dans “ La malédiction de Minerve ” en 1811. Dans le poème, Athéna s'adressait ainsi au narrateur :

 

« Nous avions échappé aux ravages du Turc et du Goth

Ton pays nous envoie un barbare pire que ces deux-là réunis ».

 

D’après Le Huffington Post, Amal Clooney, la célèbre avocate épouse de George, défend les intérêts du gouvernement grec contre le British Museum, recéleur de ces merveilles.

 

Toujours selon le Huffington Post, on a perdu la trace de Leonarda. Il n’y a qu’à demander à Hollande : il devrait savoir où elle se trouve.

 

Dans Résistance, Capitaine Martin revient sur le racisme structurel aux Etats-Unis :

Les États-Unis ne sont pas ce pays libre et tolérant que les scénarios de films hollywoodiens voudraient nous faire croire. Le racisme de l’époque de l’esclavage a persisté même après son abolition. Si les Noirs étasuniens représentent 12 % de la population américaine, ils forment 38% de la population carcérale, 42 % du fameux couloir de la mort. Un Noir sur trois peut s’attendre à faire un passage en prison au cours de sa vie. Le déséquilibre est encore plus frappant si l’on considère l’origine des victimes : un Noir qui a tué un Blanc a beaucoup plus de chance d’être exécuté qu’un Blanc qui a tué un Noir. Au niveau national, la majorité des victimes ne sont pas blanches. Pourtant, 80 % des sentences sont prononcées à l’égard des meurtriers d’Américains blancs. Par ce constat, on remarque d’une part que la peine de mort est un dispositif majoritairement au service des personnes de couleur blanche et d’autre part, que la vie n’a pas le même prix selon la couleur de la peau ou les capacités financières de chacun.

 

De même que les peuples d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et du monde arabe sont témoins de la brutalité des États-Unis en dehors de ses frontières, ces mêmes communautés sont confrontées à l’exploitation raciste et coloniale à l’intérieur de ses frontières. Ces deux phénomènes sont inextricablement liés. L’Empire s’est construit sur le dos des esclaves noirs et le génocide des Noirs ainsi que sur la colonisation et le génocide des peuples indigènes. La défaite de l’Empire américain n’arrivera que par la lutte et par l’organisation du peuple émergeant à travers les soulèvements et la colère des communautés contre l’injustice.

Revue de Presse (102)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche