Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 11:27

On se les encadre et on retient bien leur nom.

 

L'Assemblée nationale a voté, ce mercredi 26 novembre, sur une proposition de résolution "visant à réaffirmer le droit fondamental à l'interruption volontaire de grossesse en France. Le texte était présenté 40 ans jour pour jour après l'ouverture des débats sur la loi Veil, le 26 novembre 1974. 

143 députés ont voté pour, sept contre, donc cinq élus UMP : Xavier Breton, Nicolas Dhuicq, Yannick Moreau, Jean-Frédéric Poisson et Olivier Marleix. Les quatre premiers faisaient partie des plus farouches opposants au mariage pour tous.

Deux autres députés ont voté contre : l'UDI Jean-Christophe Fromantin et l'élu d'extrême droite Jacques Bompard.

Gilbert Collard, député affilié FN du Gard, s'est quant à lui abstenu.

Sept députés hostiles au droit à l'IVG
Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Including brainstorming, you might want to carry out that move with the recommendations, and also can't demand you to ultimately truly tease through all kinds of things.
Répondre
A
Ce qu'il y a d'amusant - si on peut dire - c'est que concernant le vote de l'IVG il y a 40 ans les média et pas seulement eux refont l'histoire pour au final faire porter à Mme Weil tout le mérite de cette loi. Pourtant ce vote a été rendu possible grace aux luttes de nombreuses femmes connues et inconnues, Ensuite le vote de cette loi a été possible grace à la gauche lorsqu'elle été un peu plus de gauche qu'elle ne l'est aujourd'hui. En effet toute la gauche a voté comme un seul homme ( si on peut dire ), 1/3 de la droite a voté pour par conséquent 2/3 a voté contre quant au centre, conformément à sa doctrine ni droite ni gauche, a voté moité pour moitié contre c'est à dire que chaque partie a annuler le vote de l'autre partie. Cette exemple démontre d'ailleurs que le centre ne sert à rien. Enfin il faut rappeler que que le remboursement de l'IVG est intervenu en 82 c'est à dire que conformément à sa logique la droite est quelquefois pour la liberté formelle mais rarement pour la liberté réelle. Il faudrait ajouter à tout cela que Mme Weil a hérité d'un dossier que certains auraient voulu voir confié à Mme Giroud qui était alors chargée de la condition féminine. <br /> http://tpe-histoire-avortement.e-monsite.com/pages/la-bataille-de-l-avortement/le-vote-de-la-loi.html
Répondre
A
En relisant mon texte j'ai honte de toutes les fautes. Moralité : faudra me relire avant de valider
A
Ce qu'il y a d'amusant - si on peut dire - c'est que concernant le vote de l'IVG il y a 40 ans les média et pas seulement eux refont l'histoire pour au final faire porter à Mme Weil tout le mérite de cette loi. Pourtant ce vote a été rendu possible grace aux luttes de nombreuses femmes connues et inconnues, Ensuite le vote de cette loi a été possible grace à la gauche lorsqu'elle été un peu plus de gauche qu'elle ne l'est aujourd'hui. En effet toute la gauche a voté comme un seul homme ( si on peut dire ), 1/3 de la droite a voté pour par conséquent 2/3 a voté contre quant au centre, conformément à sa doctrine ni droite ni gauche, a voté moité pour moitié contre c'est à dire que chaque partie a annuler le vote de l'autre partie. Cette exemple démontre d'ailleurs que le centre ne sert à rien. Enfin il faut rappeler que que le remboursement de l'IVG est intervenu en 82 c'est à dire que conformément à sa logique la droite est quelquefois pour la liberté formelle mais rarement pour la liberté réelle. Il faudrait ajouter à tout cela que Mme Weil a hérité d'un dossier que certains auraient voulu voir confié à Mme Giroud qui était alors chargée de la condition féminine. <br /> http://tpe-histoire-avortement.e-monsite.com/pages/la-bataille-de-l-avortement/le-vote-de-la-loi.html
Répondre
P
Prenez garde Bernard , on risque de vous accuser d'avoir recréer un &quot;mur des cons&quot; .......
Répondre