Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:34

L'absinthe. La "fée verte", qui connut le succès que l'on sait au XIXè siècle (voir L'Assommoir de Zola, Van Gogh qu'elle ne contribua pas à calmer) fut interdite en France de 1915 à 2011. C'est d'ailleurs pour pallier cette interdiction que Jules-Félix Pernod créa le pastis en 1918. Il y a un peu d'absinthe dans la Jenlain, cette excellente bierre du Nord. Pour ceux qui n'en n'ont jamais bu, l'absinthe, c'est délicieux. Un peu fort, certes …

 

Les Kinder Surprise. Depuis 1938. Le Federal Food Dry and Comestic Act interdit «  la vente de toute sucrerie contenant en son sein un jouet ou tout autre babiole (“ trinket ”) ». Cela fait bientôt 80 ans que Ferrero essaie vainement de faire abolir cette loi.

 

La panse de brebis farcie. Le haggis, cher à Jacques Baudoin. Il est interdit de manger du poumon aux États-Unis car il contient trop de bactéries.

 

Le Petit chaperon rouge. Pas pour ses connotations sexuelles mais parce que la petite fille porte une bouteille d'alcool dans son panier. Ici, d'autres classiques interdits, pour un temps, aux États-Unis.

 

Le foie gras est interdit en Californie. Mais il n'est pas interdit de se gaver de Burgers.

 

L'abattage des chevaux dans tous les États-Unis et leur consommation dans l'Illinois et en Californie.

 

La balle au prisonnier dans le New Hampshire car c'est un sport “ intimidant ”.

 

Après l'assassinat d'un enfant de 12 ans qui jouait bêtement avec un pistolet en plastique, on peut penser que ces jouets seront interdits avant les vraies armes de la mort qui tue.

Aux États-Unis, on interdit …
Partager cet article
Repost0

commentaires