Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 11:48

Le Grand Soir a tout récemment publié ce texte savoureux de TGB, inspiré par la décision ignoble du maire d'Angoulême (après de nombreux autres maires de France) d'empêcher les clochards, mendiants et autres miséreux (j'ai expulsé l'acronyme "SDF" de mon langage) de s'assoir sur certains bancs publics de sa ville.

 

Xavier Bonnefont, maire UMP d’Angoulême a un foutu talent. C’est Marcel Duchamp revisité, Magritte réincarné, l’homme politique étriqué reconverti en génie de l’absurde.

 

Oui, une société productiviste qui invente le banc sur lequel il est interdit de s’asseoir ne peut que mériter le respect. Marque lucide d’une civilisation à son apogée ; matérialisation de l’intelligence humaine, dans toute sa quintessence.

 

Déjà en termes économiques c’est prodigieux. Non seulement on produit des bancs, mais ensuite on produit du grillage pour annuler le banc. Faire et défaire étant toujours faire, ça ne peut que mériter le respect.

 

Dans ce registre visionnaire et d’envergure on pourrait facilement décliner le concept et imaginer d’interdire la route aux véhicules, le train aux voyageurs et concevoir un téléphone qui n’appelle personne comme exposer un plug anal géant qu’on ne peut se carrer dans l’oignon.

 

Le boulot sans salaire mais avec expulsion existant déjà.

 

Car il est évident que dans l’histoire du banc, le problème central EST le SDF. Pas la société, ce monde sans pitié qui en fabrique par paquets de mille, pas la cause du désastre social mais bien sa conséquence directe : le pauvre.

 

Faites disparaître le pauvre et vous aurez éradiqué la misère. CQFD.

 

Car toute personne rationnelle et logique vous le dira : si vous voulez supprimer un problème il suffit d’en faire disparaître les conséquences, d’où l’invention de l’homo politicus, cet animal pragmatique de l’hyper compétitif libre et non faussé.

 

Oui s’attaquer aux symptômes paraît autrement plus urgent que de s’attaquer à la maladie.

 

JPEG - 33 ko
    
                                                            Oeuvre de Jeppe Hein

Inventer un banc sur lequel on ne peut s’asseoir c’est comme inventer un monde dans lequel on ne peut ni vivre ni survivre mais où l’on rassure les marchés : le capitalisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Adario 28/12/2014 16:43

Les années 80 : dans un vieux quartier d'une grande ville, l'entrée ouverte d'un vieil immeuble donnant sur une cour fermée. Il faisait froid comme aujourd'hui. Depuis plusieurs jours, un clochard s'était installé, recroquevillé sur lui-même ne montrant pas son visage. L'étudiant en médecine d'alors l'avait recouvert d'une couverture en laine à moitié mitée qu'il avait. L'homme n'avait rien manifesté mais avait lentement tourné son visage ravagé. L'étudiant était parti à l'hôpital prendre sa garde. Le lendemain matin, arrivaient les brancards avec les cas extrêmes de la nuit. En entendant une voix dire : "celui-là il est mort !" l'étudiant s'était approché et avait reconnu le clochard mais il n'y avait aucune trace de la couverture. Il n'a jamais su ce qu'elle était devenue...

Pierre Verhas 28/12/2014 10:56

J'observe que le phénomène de pauvreté s'accentue ces derniers mois et en parallèle les mesures répressives comme à Angoulême avec en plus l'accélération du processus vers une société ultralibérale (projet de loi Macron, par exemple). Ce n'est pas un hasard.

Domange 27/12/2014 20:08

Désolé de vous avoir donné la paternité de ce texte savoureux, lu trop vite...mais vous auriez pu tout à fait en être l'auteur.
Alors rendons "vite" à TGB ce qui appartient à TGB.

Domange 27/12/2014 18:47

Votre texte aussi est savoureux... malheureusement pour notre société.

Gensane 27/12/2014 17:51

Cher HN,
En authentique homme de droite, vous regardez toujours par le petit bout de la lorgnette. Les 5 à 10 millions de pauvres en France ne sont pas globalement responsables de la et de leur pauvreté.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche