Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 10:43

Je passe sur le fait que, pour être un haut dirigeant de la MGEN, il est plus qu’utile d’appartenir à un courant de pensée que je ne nommerai pas, que ces mêmes dirigeants bénéficient d’un logement de fonction qui ferait pâlir d’envie un Thierry Lepaon, je préfère pointer du doigt la formidable opacité de cette mutuelle. Lors des élections, essayez de constituer, avec quelques camarades et un vrai programme, une liste hostile aux dirigeants en place : vous m’en direz des nouvelles.

 

Assurément, la MGEN est victime de l’Europe « libérale » mise en coupe réglée par le capitalisme financier qui ne veut pas des mutuelles à la française. Assurément, la MGEN est victime de l’air du temps, avec ces djeuns profs qui se disent que, comme ils sont djeuns et en bonne santé, il est superflu de cotiser pour une mutuelle. Les sots ! Ils ne savent pas que 40 ans est l’âge idéal pour un premier AVC, que 50 ans est la zone où les fumeurs se font rattraper par une crise cardiaque et que 60 ans voit fleurir les cancers des femmes (seins, utérus) et des hommes (prostate). Et ils ne peuvent pas savoir, quoiqu’on puisse leur dire, que ces 20 ou 30 ans passent à une vitesse folle.

 

Le principe de toute mutuelle, comme de la sécurité sociale, est simple : je suis malade, tu paies, tu es malade, je paie. Avec en corollaire la notion que l’on cotise selon ses moyens et que l’on est soigné selon ses besoins. Mais ça, c’était avant. Avant le triomphe du sarkozysme mâtiné de solférinisme.

 

 

Partant du fait que les comptes de la mutuelle ne sont plus équilibrés, les dirigeants actuels proposent une différenciation des prestations. Une « réforme » pour faire – comme toujours depuis trente ans – mieux avec moins. Ils jurent que les principes mutualistes seraient préservés : solidarité intergénérationnelle, cotisations proportionnelles aux revenus etc.

 

Le nouveau fonctionnement serait le suivant (je reprends l’analyse de Sidoinec sur son blog) :

 

« À partir d'une offre globale qui correspond aux prestations actuelles, la possibilité serait donnée aux adhérents de choisir entre différentes options en fonction de leurs besoins de santé (sui conseils possibles de la MGEN), avec la possibilité de circuler entre ces différentes options en fonction de l'évolution de leurs besoins.

 

Ainsi seraient prévues des cotisations différenciées en 4 niveaux en matière de santé et en 5 niveaux en matière de prévoyance, chaque niveau correspondant à des prestations différentes.

 

Avec des taux de cotisation allant de 3,92% à 4,15%, les retraités cotiseraient toujours plus que les actifs (de 2,38% à 3,32%) avec deux niveaux de partition selon qu'ils ont moins ou plus de 70 ans. Les cotisations enfants seraient également réévaluées afin de limiter l'écart entre la consommation et la cotisation. »

 

Ce faisant, la MGEN accepterait la logique des assureurs privés. Je souhaite alors bien du plaisir à ma mutuelle (depuis 46 ans) : on trouve sur la toile des témoignages d’anciens adhérents qui sont partis chez Médéric-Malakoff (la société du frère de Sarkozy) et qui s’y trouve mieux qu’à la MGEN.

 

Je propose trois témoignages de déçus de la MGEN :

 

 

Ma mutuelle me propose la même prise en charge que la MGEN en cas de longue maladie. Cela me fait 15 euros en + chaque mois. Donc mutuelle 45 + 15. Je paye 60 euros par mois, fixe, sans que la cotisation augmente avec mon salaire comme la MGEN. Je suis mieux remboursée sur pas mal de choses, j'ai pris une option "médecine douce" qui me rembourse en partie mes séances d'acupuncture ou d'ostéopathie. Je suis ravie de ne plus faire partie de la MGEN et de ses méthodes dictatoriales et malhonnêtes pour nous retenir. Ils jouent énormément sur la prévoyance justement. Ils essaient de faire peur en disant qu'en cas de longue maladie, on ne sera pas complété. Or, de nombreuses mutuelles proposent la prévoyance. Je leur ai cloué le bec, quand je suis partie, en leur expliquant que ma nouvelle mutuelle m'offrait le même service mais moins cher.

 

Lorsque j'ai voulu quitter la mutuelle MGEN, j'ai d'abord appelé pour savoir comment m'y prendre. J'ai effectivement eu droit à un beau discours, sur ce qui allait m'arriver (de gros frais) si je voulais revenir un jour chez eux... les "avantages" que je perdrais...

J'ai pris un peu de temps pour y réfléchir mais je suis partie et je regrette juste de ne pas l'avoir fait plus tôt. Mon homme est à la MCDef (mutuelle obligatoire dans son entreprise) et couvre tout le monde pour le même prix !! Nous sommes donc 5 avec des frais de lunettes pour mon homme et ma fille et cela ne coûte que 70€/mois au foyer !

 

Depuis que mon conjoint ne travaille plus dans le privé, nous sommes tous les deux chez Malakoff. Nous payons 93 euros par mois pour nous deux. Au niveau remboursements : nous pouvons aller chez un praticien faisant payer 45euros sa consultation (dépassements d'honoraires pris quand même un peu en charge, important pour nous en RP), les montures sont remboursées à hauteur de 100 euros et les verres intégralement remboursés si l'on va chez des opticiens du réseau, et ils sont nombreux. Je ne sais pas ce que ça donne pour les frais dentaires puisqu'on n'a pas ces problèmes-là. On a pu moduler en fonction de nos besoins. Les vignettes orange ne sont pas remboursées en pharmacie par contre car on a décidé de faire sans lors de la modulation. Ils sont efficaces, et on a été très bien reçus à l'agence de St-Quentin en Yvelines.

Pour la prévoyance, je suis restée à mon ancienne mutuelle qui la proposait : Ociane. A partir de 3 mois d'arrêt, ils complètent pour que je sois à plein traitement. Je paie chaque trimestre une trentaine d'euros je crois.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Bonsoir cher Bernard,<br /> A combien passe ta cotisation MGEN retraité en janvier 2016 ?<br /> Quel pourcentage d'augmentation par rapport à 2015 ?<br /> Pour moi et ma famille, c'est +40%...<br /> mais "c'est l'expression de la solidarité" comme il dise les directeurs de la MGEN,<br /> en sortant du banquet bi-annuel des AG-MGEN payé avec nos cotisations.<br /> Vive la mutualité et vive l'esprit mutualiste.<br /> Cela me rappelle feu-Teulade condamné pour ses détournements, qui pestait contre les juges : "ils ont montré une grande méconnaissance du mutualisme"
Répondre
E
Bonjour <br /> Au vue de l'opacité des cotisation et de l’augmentation de tarif (+35%) , je viens de quitter la mgen et j'ai décide d’épargner la cotisation pour m'auto assurer .Je n'ai donc plus de mutuelle .A voir sur le long terme si je m'y retrouve .
Répondre
G
C'est peut-être un peu risqué. En tout cas, personnellement, je suis trop vieux.
A
Je suis administrateur de la MGEN, vos propos sont diffamatoires et je vous mets au défis de démontrer que nous profitons de nos fonctions. Nous sommes des bénévoles au service de nos collègues mutualistes.
Répondre
A
Je suis administrateur de la MGEN, vos propos sont diffamatoires et je vous mets au défis de démontrer que nous profitons de nos fonctions. Nous sommes des bénévoles au service de nos collègues mutualistes.
Répondre
G
A "Mutualiste". Deux différences entre vous et moi :<br /> - j'ai été professeur pendant 40 ans<br /> - Je signe de mon nom, vous vous cachez lâchement derrière un pseudo aussi opaque que la gestion de la MGEN.<br /> Les trois témoignages que je livre ne sont pas de moi. Mais je les livre tout de même.<br /> Mon introduction n'est pas "limite diffamatoire". J'en sais beaucoup plus que ce que j'ai écrit. N'insistez pas trop.
Répondre