Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 05:24

Jean-Marc Gardès me fait passer le texte suivant :

 

Allons faire un petit tour en l'année 1669 et l'ordonnance du roi !

 

Aujourd'hui, il y a les intérimaires, ceux qui dorment dans leurs voitures, ceux qui bossent le dimanche, ceux qui bossent quand il pleut, ceux qui perdent 3 jours de salaires en cas de maladie pour le secteur privé, jours de maladie qui ne comptent plus pour la retraite au-delà d'un certain nombre !!!

 

Mais heureusement ! nous avons la République, nous avons la Gauche au pouvoir et des syndicats !

 

Mais il est aussi vrai que des enfants travaillaient dans les mines de charbon à la fin du XIX° ème siècle sous la République.

 

Sous la monarchie, pour travailler sur le canal du Midi, en 1667,  il fallait avoir 20 ans minimum et 50 ans au plus !

 

 

Le canal du Midi mesure 241 kilomètres et relie la vallée de la Garonne à la Méditerranée.

Pierre-Paul Riquet propose son projet à Colbert dés 1662 et le canal est construit entre 1667 et 1681.

Il comprend 328 ouvrages (ponts, tunnel, épanchoirs...), dont 64 écluses.

Sa partie la plus haute, le seuil de Naurouze, est à 189 mètres d’altitude. Le bief de partage des eaux est alimenté par les eaux de la Montagne Noire (barrage de Saint-Ferréol), 65 kilomètres plus loin.

 

Le canal, construit afin de favoriser les échanges commerciaux, connaît son plus fort trafic en 1956.

En 1979, passage de la dernière péniche affectée au transport des marchandises.

Les seuls bateaux qui y circulent depuis cette date sont des bateaux de tourisme.

Le canal du Midi a été est classé Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1997.

 

 


Mais voici encore pus intéressant...

 

De par le roi :

 

On fait à savoir à tous travailleurs qui voudront s’engager pour travailler au Canal de communication des Mers, qui se construit en Languedoc, qu’il sera donné à chacun dix livres par mois, sans leur déduire les jours de Fêtes et Dimanches, et jours qu’il pleuvra, qu’ils auront pour se reposer ; et que de plus, il leur sera fourni logement moyennant deux deniers chaque jour, suivant l’Ordonnance de Monseigneur de Besons, Intendant de la justice, police et finance en Languedoc ; même ceux qui tomberont malades seront payés pendant le temps de leur maladie, comme s’ils travaillaient : Et pour faciliter ledit travail, il leur sera fourni les instruments nécessaires une seule fois, lorsqu’ils s’enrôleront, qu’ils seront obligés de conserver et tenir en bon état.

 

Ceux qui voudront s’enrôler, s’adresseront aux Contrôleurs généraux desdits travaux, qui sont sur les lieux, depuis Toulouse jusqu’à Castelnaudary ; lesquels les enrôleront par nom et surnom, leur âge, et lieu de leur demeure ; pourvu que ceux qui se présenteront soient propres pour le travail : qu’il n’y ait aucune incommodité qui les rende inutiles et qu’ils aient l’âge pour le moins de vingt ans, et tout au plus de cinquante.

 


Fait à Toulouse, le 8 décembre 1669.

 

Signé Riquet, chargé par le Roy, de la construction dudit Canal.

Qui est archaïque ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

chb 05/06/2015 00:20

Pas de boulot quand il pleuvait ? Pas de jour de carence sur la maladie ? Pas de rattrapage de la Pentecôte ? Il aurait inventé la retraite pour les travailleurs usés dont il ne voulait plus, on le regretterait presque ce roi-là.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche