Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 05:11

 

Je reviens un instant sur le baccalauréat. Après l’épreuve de français et Flaubert, la natation.

 

Plusieurs personnes de mon entourage ayant présidé des jurys sont d’accord sur un point : ne pas obtenir le bac aujourd’hui est, pour les candidats, une activité à plein temps pendant 10 mois. Il faut en effet beaucoup de méthode et d’acharnement pour rater cette épreuve quand on voit que tel élève ayant eu un 5 généreux en philo à l’écrit devient un authentique penseur avec un 14 au repêchage ou que tel autre, qui n’avait pas du tout les points nécessaires, reçoit néanmoins la peau d’âne car il a déjà redoublé une fois et que tripler, vu sa médiocrité, ne servirait à rien. De nombreuses universités ont désormais beau jeu d’organiser des modes de sélections aussi illégaux que biaisés et incompréhensibles pour le pékin de base.

 

Mais il est des épreuves où les examinateurs savent faire preuve de rigueur, pour ne pas dire de vacherie. Par exemple dans l’épreuve de natation, facultative donc source de bonus dès lors que le candidat obtient au moins 11/20. Il y a en France des jeunes de 17/18 ans qui brillent dans bien des domaines sportifs. Mais il ne faut tout de même pas les favoriser autant que des philosophes nullards en leur accordant des 20/20 parce qu’ils réalisent dans les bassins ou dans les stades des temps que les profs d’EPS rêveraient d’égaler. Alors on s’efforce, par exemple, de leur faire perdre des points en leur demandant, avant qu’ils se mettent à l’eau, de prévoir quel sera leur temps à l’arrivée.

 

Connaissant d’assez près le monde de la natation depuis quelques années, je pense pouvoir affirmer que Florent Manaudou n’aurait pas forcément décroché la meilleure note. Je cite le texte officiel :

 

Le 800 mètres est obligatoirement effectué en crawl. La performance chronométrique est notée sur 12 suivant le barème ci-dessous.

 

GARCONS

NOTE

FILLES

12'46

12

14'00

12'54

11.5

14'10

13'02

11

14'20

13'10

10.5

14'30

13'18

10

14'40

13'26

9.5

14'50

13'34

9

15'00

13'42

8.5

15'10

13'50

8

15'20

14'00

7.5

15'32

14'10

7

15'44

14'20

6.5

15'56

14'30

6

16'08

14'40

5.5

16'20

14'50

5

16'32

15'00

4.5

16'44

15'10

4

16'56

15'20

3.5

17'08

15'32

3

17'20

15'44

2.5

17'35

15'56

2

17'50

16'08

1.5

18'05

16'20

1

18'20

 

Par ailleurs, il existe 4 critères techniques et de gestion de l'épreuve notés sur deux points chacun :

 

  • Les virages. Pour obtenir ces points, le candidat devra maîtriser le virage « culbute ».
  •  
  •  
  • La régularité. L'écart entre les différentes portions de 100 mètres doit être le plus faible possible. Un écart de moins de 4 secondes entre le 100 mètres le plus rapide et le 100 mètres le plus lent permet d'obtenir les deux points. Le premier et le dernier 100 mètres ne sont pas pris en compte dans ce calcul.
  •  
  •  
  • La gestion de l'effort. Le candidat doit nager les 100 derniers mètres plus rapidement que les autres 100 mètres (mis à part le premier 100 mètres qui n'est pas pris en compte).
  •  
  •  
  • L'échauffement. La préparation réalisée avant la course est notée sur deux points. Elle doit notamment être suffisamment longue, avec une intensité progressive et une prise de repères techniques.
  •  

La note obtenue lors de cette épreuve pratique est ramenée sur 16 points tandis que l'entretien avec le jury est noté sur 4 points.

 

Photo : BG, dr.

 

 

 

L’épreuve de natation au baccalauréat

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche