Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 17:38

Quand on est une soubrette de l’impérialisme étasunien dans sa tête, on écrit dans la langue du maître.

 

Suite à la déclaration – qui ne mange pas de pain – d’Obama sur « nous sommes la dernière génération qui peut encore faire quelque chose pour sauver la planète », Ségolène s’est fendue d’un tweet à l’adresse du Président des Etats-Unis :

 

@POTUS congratulations to président Obama for his engagement before Paris#COP21.French parlement transition energetique bill

 

Dans ce message, on relève une ou deux fautes par mot.

 

-       Deux fautes dans « président » qui ne prend pas d’accent mais où la majuscule s’impose.

 

-       « For » : « congratulations » est plutôt suivi de « on » que de « for ». Faute légère.

 

-       « Engagement » en anglais signifie « engagement » au sens d’obligation, et surtout « fiançailles ». Oh Michelle… Le seul mot que Ségolène aurait dû utiliser spontanément était « commitment ».

 

-       « Parlement » en anglais se dit « Parliament ».

 

-       « Energetique » n’existe pas avec cette orthographe. Ségolène à genoux aurait dû écrire « energy transition ».

 

Quand je pense que, jeune salarié, je payais des impôts pour que Ségolène apprenne l'anglais à l'ENA... Cela dit, l'anglais de François est pire !

 

 

 

 

PS : puisque nous sommes dans la langue anglaise ou ce qui s'y apparente, trois brèves remarques qui n'ont rien à voir avec la correspondance de Ségolène Royal.

 

Ainsi donc, il a été découvert à la Réunion, un morceau de l'épave d'un Boing 777. Je note au passage que les journalistes branchés ne disent pas "Sept-cent-soixante-dix-sept" mais "triple sept". Ces mêmes journalistes branchés ont imédiatement parlé d'un "flaperon", comme si toute la francitude connaissait ce vocable depuis la plus tendre enfance. Or ce mot ne figure pas dans mon Gros Robert (2001), ni dans mon édition du Shorter Oxford (1990) qui fait tout de même 2 500 pages. Flaperon est un mot-valise apparu depuis peu dans la langue anglaise. Il est composé de "flap" (rabat) et "aileron", emprunt direct récent (mais je ne sais pas exactement de quand) au français. Félicitons les anglophones qui savent créer des vocables compréhensibles par tous, sans trop se creuser la tête. Et ne félicitons pas les francophones, beaucoup moins réactifs dans ce domaine.

 

Par ailleurs, les championnats du monde de natation se déroulent dans la ville russe de Kazan. Depuis ma plus tendre enfance, j'avais toujours entendu parler de "Kazan" se prononçant comme du "zan". Les journalistes de la branchitude, colonisés dans leur tête comme Ségolène, nous parlent de "Kazanne", ce qui, évidemment, fait plus yankee. Ils doivent sûrement connaître le grand cinéaste Elia Kazanne et l'actrice française Alexandra Kazanne. Avec leurs primes, ils s'achètent peut-être des manteaux ou des toques astrakhannes.

 

J'en ai absolument ras la casquette des journalistes sportifs qui nous parlent de la "troisième meilleure performance de l'année". Pour des raisons fort respectables, les anglophones disent "third best performance". Ils doivent éprouver un léger besoin de se sécuriser en imaginant l'inimaginable, à savoir la "third worst performance". Mais nous, en bons cartésiens (si on ne s'auto-congratule pas, ce ne sont pas autres qui le feront), nous ne concevons pas un instant ce que pourrait être la "troisième plus mauvaise performance".

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

Adario 06/08/2015 17:06

Bien ! nous sommes prévenus, même n'étant pas ministre, mieux vaut ne pas employer la langue de Shakespeare (que beaucoup de journaux et revues écrivaient Shakspeare au XIXe siècle, je ne sais pourquoi peut-être le savez-vous ? un p'tit coup de prononciation snobinarde qui faisait bien à l'époque ?) à tort et à travers ici. Et l'angloricain tant à la mode, qui lorsqu'on ne l'emploie pas on passe pour un c...n crétin, est (c'est pourtant si tendance et vous l'avez démontré) à proscrire. Quant au vol MH370 il y a quelques théories - bien que nous soyons dans les spéculations - qui sembleraient intéressantes concernant la base américaine de Diego Garcia.

Dwaabala 06/08/2015 10:19

Et maintenant nous payons des impôts directs dont la quasi totalité va au service de la dette.
Une qualité cependant : energetique est écrit sans accent, mais n'existe sans doute pas.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche