Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 05:46

 

 

Pour moi, il restera à jamais le fils dans “ La famille Duraton ” que Radio Luxembourg programma tous les soirs jusqu’en 1966. Jean Carmet y tenait un rôle formidable. Jean-Jacques Vital (Jean Lévitan) était l’héritier des meubles Lévitan (« Un meuble Lévitan est garanti pour longtemps »). Mais il préférait les planches : “ 100 francs par seconde ”, “ Vous êtes formidables ”, “ À pied, à cheval et en voiture ”. Il lança les carrières de Guy Lux et de Pierre Bellemare. Il facilita les débuts de Bourvil.

 

La télé le marginalisa. Tout le monde l’oublia. Endetté jusqu’au cou, il se tua d’une balle en plein cœur le 27 septembre 1977 à l’âge de 64 ans.

 

(Impatienta doloris)

 

Sur la photo des Duraton, Vital à gauche, Carmet à droite.

 

 

 

 

 

 

 

Picasso l’avait dit à sa petite-fille Marina : il ne laisserait derrière lui qu’un naufrage. Quelques jours après la mort du maître, son petit-fils Pablito avait tenté de se suicider en ingurgitant de l’eau de Javel. Il mourrait après trois mois de souffrances atroces. Deux ans plus tard, son fils Paolo décéderait alcoolique. Jacqueline, la compagne des derniers jours qui n’avait pas permis à Pablito de se recueillir sur la dépouille de son grand-père, finit avec une balle dans la tête à 60 ans en 1986. Dora Maar, peintre et photographe de talent, était morte dans la misère au milieu de toiles qu’elle refusait de vendre. Quant à Marie-Thérèse Walter, elle se pendit dans le garage de sa maison de Juan-les-Pins le 20 octobre 1977, jour du cinquantième anniversaire de sa rencontre avec le peintre. Elle aura été son modèle et son égérie pendant une bonne dizaine d’années. Dans le calme et la discrétion.

 

Elle lui avait donné un enfant, Maya, qu’il n’avait pas reconnu.

 

(impatienta doloris)

 

 

 

 

 

 

 

Stephen Ward, le médecin de l’affaire Profumo/Keeler, ne s’est peut-être pas suicidé. Voir le tout récent ouvrage de Daniel Lesueur Sexpionnage à Londres (Éditions Camion Noir). Ward était un très bon ostéopathe et, en même temps, un peintre et dessinateur de grand talent (il fit le portrait du prince Philip).

En finir ! (94)

 

Il accueillait chez lui une bonne partie du Tout-Londres en goguette. Il fut accusé de proxénétisme (Christine Keeler et trois autres prostituées avaient déclaré avoir reversé une partie de leurs gains à Ward) afin qu'il ne puisse aller trop loin dans ses révélations croustillantes. Le soir des délibérations de la cour, il avala une forte dose de somnifères. Il n’entendra pas le verdict qui l’avait condamné à 14 ans de prison ferme. Il avait 50 ans.

 

(Subtractio)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture
commenter cet article

commentaires

Ida 06/09/2015 15:43

La rencontre de tels monstres sacrés (je parle de Picasso ) est à la fois un immense privilège et un grand malheur car ces gens-là ne sont pas des êtres humains mais des sortes de demi-dieux. La cohabitation n'est qu'un grand sacrifice (dans tous les sens du termes ) et le risque d'y perdre son énergie et ses forces vitales , de se consumer au contact du génie est assuré .Les personnalités qui auraient assez de narcissisme pour y résister ne supportent tout bonnement pas ce contact Seules, s'y aventurent les victimes expiatoires qui paieront chèrement cette expérience.

jean-jacques clement 06/09/2015 10:05

C'était donc lui, Charlie, dans drôles de dames. Rien d'étonnant à ce que tout le monde se déclare Charlie.

BM 06/09/2015 07:49

De Caravage à Picasso, pas mal d'artistes ont eu des personnalités, disons, discutables.

La lecture du livre des Wittkower "Born under Saturn" permet de se vacciner contre l'artistolâtrie actuelle.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche