Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 06:30

Université d’Aix-Marseille (ils disent désormais "Aix Marseille Université", ces colonisés dans leur tête par les Zuniens !). Une soutenance de thèse en linguistique. Tout se passe comme sur des roulettes. Très bonne thèse, très bonne soutenance.

 

Très ému, le président du jury fait remarquer que le jury est à l’image de la France d’aujourd’hui : un Juif, une personne d’origine italienne, une d’origine catalane, une autre d’origine espagnole. Le candidat est marocain.

 

Le titre de docteur une fois décerné, le thésé, comme c’est la coutume, offre un pot d’honneur aux jurés et à ceux qui ont assisté à la soutenance.

 

Pas de cochonnaille, pas de champagne ! Du jus d’orange pour faire passer les cornes de gazelle. Les professeurs, blanchis sous le harnais, n’avaient jamais vu cela.

 

Le pendant de cette scène ? Les soupes au cochon organisées par les identitaires fachos.

 

La France est désormais communautarisée à tous les étages. L’intégration n’est plus possible. Avant très longtemps, en tout cas.

Pas de champagne pour les profs !

Au Maroc, on sait boire du champagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Tranches de vie
commenter cet article

commentaires

Adario 20/12/2015 11:18

Cher Bernard, Eh oui ! j'ai perdu le contact concret avec l'Université bien que... enfants et petits-enfants permettent d'être encore relativement au courant des réformes ! Vous les avez très bien exposées aussi inutile d'y revenir. Si vous le voulez, et le permettez car ce serait trop longuet ici, je peux vous raconter (par mail - pardon courriel) quelques faits d'il y a 30-35 ans de certaines soutenances de thèse - pour ne pas aborder aussi certains colloques de cette époque (disons années 1980). Mais vous en connaissez sûrement et savez que "à trop tirer sur la corde... etc." et que ce sont les mêmes qui en ont supporté et en supportent les conséquences. En tout cas, merci de votre réaction quasi immédiate et... concrète, elle, quant à, hélas, l'actualité matérielle des universitaires.

Adario 19/12/2015 12:56

"Les professeurs, blanchis sous le harnais, n’avaient jamais vu cela." Maintenant ce sont les étudiants qui se déplacent ?? Les profs de fac (c'est comme ça qu'on disait à mon époque) ne vont plus pouvoir se déplacer à l'étranger ?? Plus de voyages, plus de déplacements par-ci par-là (tous frais... professionnels bien sûr, pris en charge), plus de congratulations réciproques et d'autosatisfactions benoîtement assouvies. Et zut alors ! Dur ! dur !

Gensane 19/12/2015 19:53

Mon cher Adario, vous avez perdu le contact avec les réalités universitaires. Dans le cas présent, le candidat, marocain, avait fait sa thèse enh France avec un directeur français.
Les universitaires ne se promènent plus aux frais de la princesse, s'ils l'ont jamais fait. A Lyon 2, ils payent leurs photocopies de travail. mais le pire, c'est qu'ils ont intériorisé la misère; Les conditions de travail des universitaires français sont pires que cellesque j'ai connues en Côte d'Ivoire il y a trente ans. Mais, vous diront ces moutons, c'est pire au Burundi.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche