Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 06:35

 

 

Il n’y a pas que les Corses qui peuvent s’arroger le droit de revendiquer une identité bien à eux. Ayant été rattaché à la couronne de France en 1659, le pays ch'ti a souffert de l’impérialisme français un siècle de plus que la Corse.

 

Humoriste patoisant, l’Auchellois Bertrand Cocq (hardi comme pas deux, ah, ah !), a récemment envoyé une lettre au nouveau président de région, Xavier Bertrand, lui expliquant, dans sa vraie langue, pourquoi il avait voté pour lui :

 

Monsieur Xavier Bertrand,

 

Comme o z’allez arprésinter m’ Région , j’ supposse que vous comprénez l’ lanque des gins qui y vifent.

 

Ch’est donc dins l’ lanque là que j’ va vous écrire.

 

Hier , diminche, j’ ai voté pour vous !!!.

 

Bon , ch’ est vrai , que j’ sus t’ allé au bureau d’ vote à longs dints , avec l’ enthousiasme d’ un ojon qui vot arriver l’ sincier , met s’ tiête sur eune racourche et qui a vraimint l’ impression que sin cul i sint l’ louchet ,…mais bon , j’ ai voté pour vous , in n’arvient pas la d’sus !.

 

Dins l’ bureau d’ vote , sur eune tape, j’ ai cuji deux bulletins pour faire mine d’ arien et j’ sus rintré dins l’ isoloir les larmes aux yux .

 

Au momint d’ ployer vou bulletin in huit et d’ l’ intiquer dins l’ inveloppe , j’ ai bien ravisé si ch’ rideau il étot bien freumé pour pas que personne i m’ voche, in a s’dignité , tout d’même !.

 

J’ m’ apprétos à arsortir , et ch’ est là que j’ ai intindu eune voix vénue du ciel . !!

J’ dos vous préciser que ch’ étot avant l’apéritif donc vous pouvez garder pour vous les réflexions désobligeantes qu’ o pourrête ête tenté d’ dire .

 

L’ voix, j’ l’ ai arconnue tout d’suite…ch’ étot l’ même voix que j’ intindos quand j’ avos dix ans et que j’ touillos mes lignes à l’ pêque , ou bin quand j’ avos la drisse et que j’ devos avouer qu’ après avoir été à l’ marotte , j’ m’ étos ingalaffé d’ poires pas mûrtes.

 

Ch’étot l’voix d’min grand-père !.

 

« Quoi que t’é t’apprêtes à faire , tête d’sot ???? » , qu’ alle dijot l’ voix amiteusse vénue du ciel .

 

 

Faut vous dire Monsieur Xavier Bertrand , que min grand-père i a été licencié pindint les grandes grêfes in 48 et que li , et ses deux garchons , min père et min mononque , soulignés in rouche par les Compagnies des z’ Houillères , n’ ont jamais pu arvénir travailler dins l’ Région que vous allez diriger dins eune paire d’ jours.

 

Faut vous dire Monsieur Xavier Bertrand que tous les trois, pour continuer l’ seul métier d’ mineur qui savettent faire ,i z’ ont été obligés d’aller s’ imbaucher in Lorraine, dins l’ Anjou et dins les mines de Loire .

 

Faut vous dire enfin, Monsieur Xavier Bertrand , que min mononque il est mort d’ silicosse attrapée dins les ardoisières d’ Anjou , que min grand-père il est mort d’ silicosse à l’ hôpital Saint Barpe d’ Bruay et que m’ mère n’ a eu l’ drot d’ arvénir dins l’ Pas de Calais que quand min père il est mort au fond de l’ fosse d’ un accident , à 37 ans.

 

Tous les trois avettent enfin payé leu dette !.

 

Alors forchémint Monsieur Xavier Bertrand , vous pourrez comprinte que j’ ai eu du mau à expliquer à min gand-père pourquoi que j’ m’ apprétos à voter pour un ancien Minisse d’ Sarkozy !

 

Comme i n’ont pas core Internet au ciel , il étot pas vraimint au courant du dallache .

 

J’ va m’ permette d’ vous donner un pétit consel Monsieur Xavier Bertrand…vénez à Lorette, allez à Vimy…respirez à pleins poumons l’air qu’ in y respire un jour d’ grand vint.

 

Allez à l’ pêque dins un flobard avec un pêqueux d’ Wissant, même si vous devez dégueumer tout l’journée.

 

Allez passer eune journée à Lewarde , monter in haut d’un terril et ravisez autour d’vous , à perte d’ vue vous verrez chu qu’ i fait note Identité…vous savez l’ Identité , chu que deux comarates à vous , Hortefeu et Besson , Minisses de l' Immigration, de l'Intégration, et de l'Identité Nationale , ont dessaqué d’un tiroir pour amuser ches gins que vous vénez d’batte aux élections . !

 

Prénez vote temps Monsieur Xavier Bertrand .

 

Allez faire pronne un jour d’ ducasse , ou d’carnaval d’ Dunkerque , poussez eune porte et allez minger un quartier d’tarte à libouli ou du pain d’tchien avec eune jatte d’café que vous buverez à l’chuchette.

 

J’ vous l’ deminte solennellemint Monsieur Xavier Bertrand , faijez pas l’bête !. N’ allez pas arfaire l’ coup d’ Chirac in 2002 qui n’ avot rien compris à s’ victoire !.

 

Sinon j’ m’ aurai esquinté pour arien à expliquer à min grand-père que j’ allos voter pour vous et alors là si un jour , l’ pus tard possipe j’ vous l’souhaite , vous allez l’ arjointe, j’cros que vous allez faire des progrès in patois , mais vous aurez du mau à arplacher sin vocabulaire dins vos soirées mondaines .

 

J’ vous armercie d’ m’ avoir lu .

 

Par conte j’ va attinte un p’ tit peu , d’ vous vire à l’ouvrache, avant d’ vous invoyer mes salutations les plus cordiales, pasque j’ai voté pour vous , mais de l’ main gauche, faut pas trop m’ in deminder quand même !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

BM 20/01/2016 16:58

Le Picard, langue littéraire si prestigieuse au Moyen Âge ! Aujourd'hui ravalé au rang de "patois". Quelle tristesse ! ...

Le plus ancien texte français connu à ce jour est un texte en Picard ! ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9quence_de_sainte_Eulalie#.C3.89tude_du_texte

cauet 20/01/2016 11:48

A taper sin tchu per terre !

Gensane 20/01/2016 11:53

Vraiment, là, en tout cas, là, dè ! Kosobe kosobe

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche