Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 10:15

Il y a dans cette équipe de recherche des collègues qui sont à la fois de bons amis et des universitaires que je respecte en tant que scientifiques. Les luttes d'influence dans la psychologie universitaire française remontent très loin. Elles existaient déjà lorsque je suis arrivé à l'université de Poitiers à la fin des années 1980.

 

PETITION EN FAVEUR DE L'EQUIPE DE RECHERCHE « Clinique psychanalytique du sujet »,

axe 2 du LCPI (EA 4195) de l’Université de Toulouse Jean-Jaurès

 

Depuis le mois de novembre dernier, l’équipe de recherches « Clinique psychanalytique du sujet » (ex- Équipe de recherches cliniques dirigée successivement par Michel Lapeyre, Marie-Jean Sauret et Sidi Askofaré), qui regroupe au sein du Laboratoire de Cliniques Psychopathologique et Interculturelle de l’Université de Toulouse - Jean Jaurès des Enseignants-chercheurs orientés par la psychanalyse, subit des attaques institutionnelles et politiques ( exclusion du LCPI de ses deux Professeurs et directeurs de recherche, fragilisation de ses doctorants, et des Maîtres de conférences et enseignants non statutaires, mise en cause du poste de MCF attribué initialement à cette équipe en vue de son renforcement, etc.,).

 

Nous, enseignants – chercheurs des universités, chargés d’enseignement à l’université, Collèges des psychologues praticiens des Hôpitaux, psychologues cliniciens en charge des stages de professionnalisation des étudiants, psychanalystes d’appartenances institutionnelles diverses, anciens étudiants de l’université de Toulouse Le Mirail, étudiants actuellement en formation à l’UT2J, citoyens soucieux de la recherche et de l’enseignement de la psychanalyse à l’Université :

 

  • Exprimons notre surprise et notre indignation face à la violence et à la maltraitance – indignes de l’institution universitaire – dont sont victimes les enseignants-chercheurs de cette équipe et, à travers eux, les étudiants et doctorants dont ils ont la charge ;
  •  
  • Demandons au Président de l’Université de Toulouse–Jean Jaurès et aux instances compétentes (Conseil scientifique et Conseil d’Administration) de prononcer l’illégalité et l’irrecevabilité de l’exclusion par le LCPI des deux professeurs ;
  •  
  • Soutenons le maintien et le développement des recherches et des enseignements en psychanalyse en vue de contribuer à la formation pluraliste des psychologues, cliniciens notamment ;
  •  
  • Engageons le Président de l’UT2J, le Conseil d’Administration et le Conseil de l’UFR de Psychologie à maintenir l’attribution du poste de Maître de Conférences en Psychologie clinique du sujet et du lien social initialement attribué à cette équipe ;
  •  
  • Invitons les instances de l’UT2J, de l’UFR de Psychologie et du Département de Psychologie clinique du sujet  à trouver, le plus rapidement possible, les voies et moyens pour trouver une issue à ce conflit, réinstaurer le dialogue entre les parties, et restaurer, pour les enseignants-chercheurs, les doctorants et les étudiants, les conditions de sérénité et de confiance nécessaires à la poursuite de leurs missions et de leurs travaux.

La pétition est ici

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche