Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 06:36

Dans tout bon plan de carrière au service de la classe dirigeante, être cadre à la CFDT devient un passage obligé : 

 

  •  
  • Nicole Notat : secrétaire de la CFDT de 1992 à 2002. Après son soutien au plan Juppé, elle prend la présidence de l’UNEDIC, succédant à Bernard Boisson du CNPF (devenu MEDEF). En 2002, alors que François Chérèque lui succède, elle devient la PDG d’une entreprise de conseil et d’évaluation, Vigéo, issue de la Caisse des Dépots et Consignations (“ Fondé en 2002 par Nicole Notat, Vigeo s’est imposé comme le premier expert européen de l’analyse, de la notation et de  l'audit-conseil des organisations, s’agissant de leurs démarches, pratiques et résultats liés aux enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance « ESG».”). Vigéo est financé par des multinationales (“ Le choix de faire entrer des entreprises dans l’actionnariat de Vigeo est assumé et motivé par la ‎recherche d’un actionnariat pluraliste garant de l'indépendance de l’agence. En s'associant au lancement de Vigeo, ces actionnaires ont marqué leur adhésion à la création d'une ‎agence européenne d'analyse extra-financière œuvrant – grâce à une production alliant ‎professionnalisme, qualité et R&D – à la promotion d'un standard de marché. ‎ ”). Elle copréside Le Siècle, le club le plus célèbre et influent des élites politiques, économiques et médiatiques de France. Elle émarge également auprès du Conseil Européen. Et a été nommée membre des conseil d’administration de la Coface et du journal Le Monde….

  •  
  •  
  • François Cherèque : Secrétaire général de la CFDT de 2002 à 2012, il est le fils de Jacques Chérèque, un ancien secrétaire général adjoint de la CFDT dans les années 80, nommé préfet et ministre de Roccard. Jacques Chérèque entérina la fermeture de nombreux sites sidérurgiques français. Il fut l'auteur de la  phrase tristement célèbre : « Il faut retirer les hauts fourneaux de la tête des sidérurgistes lorrains. » En pleine mobilisation contre le plan Fillon, François Chérèque signa la “ réforme ” (casse) des retraites en 2003. Le 3 janvier 2013,  l'ancien éducateur spécialisé est nommé en conseil des ministres inspecteur général des affaires sociales.  Le 12 janvier 2013 il est choisi comme président du laboratoire d'idées Terra Nova, proche du parti socialiste.
  •  
  • Edouard Martin (né en Andalousie, de son vrai nom Eduardo Martín Benitez) : délégué CFDT d’Arcelor Mital. Malgré les promesse de François Hollande, Florange ferme en 2013, sur la base d’un accord signé par la CFDT, syndicat majoritaire. Après avoir reconnu que François Hollande lui avait menti et que le gouvernement l’avait trahi…. il est désigné tête de la liste PS aux élections européenne de 2014 à la place de Catherine Trautman qui devient seconde sur la liste. Il est l'auteur d'un livre intitulé (par antiphrase, sûrement) Ne lâchons rien.
  •  
  • Anousheh KARVAR : Ancienne trésorière de la CFDT. Au congrès de Tours de 2010, c'est elle qui obtient le plus de voix mais, selon son propre aveu, Laurent Berger a déjà été choisi pour succéder à Chérèque. En 2012, elle est nommée inspectrice générale des affaires sociales (comme Chérèque). Elle était depuis 2011 membre du comité consultatif de la Halde. Elle est, depuis, devenue le 9 février 2016, directrice de cabinet adjointe chargée de l'emploi et de la Formation professionnelle … de Myriam El Khomri ! Responsable, donc de la Loi dite “ Travail ”. Amusant Laurent Berger qui a prétendu “ découvrir ” le projet de loi !
  •  
  • Avant Anousheh Karvar, les gouvernements de droite n’avaient pas hésité à transformer des dirigeants cédétistes en hauts fonctionnaires. En 2010, Nicolas Sarkozy avait ainsi nommé la présidente de l’UNEDIC, Annie Thomas, conseillère sociale à l’ambassade de France à Madrid. 
  •  

​  Je terminerai par une vieille dame digne : Jeannette Laot, native de Landernau, âgée de 91 ans. Elle fut modiste puis ouvrière à la manufacture des tabacs de Morlaix. Elle adhéra à FO, puis à la CFTC (elle avait reçu une vraie éducation chrétienne avant-guerre), et ensuite à la CFDT où elle fut proche d'Edmond Maire. Elle milita pendant des années pour la cause et les droits des femmes (elle fut vice-présidente du MLAC). Après 1981, elle rejoignit François Mitterrand à l'Elysée où elle suivit les dossiers du ministère du travail et du ministère du Droit de femmes. Elle coule une retraite heureuse d'Inspectrice Générale des PT – où elle fut nommée à l'âge de 65 ans, une administration où elle n'avait jamais mis les pieds, sauf pour poster une lettre. L'onction de Tonton, c'était quelque chose …

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Alain Rousseau 25/03/2016 19:13

Je me souviens d'une “une” du "Point", au moment des grèves contre le plan Juppé : "Nicole Notat, la femme qui dérange les syndicats". Je ne sais pas si elle dérangeait vraiment les syndicats, mais ce qui est sûr, c'est qu'elle arrangeait vraiment le gouvernement et le patronat.

http://www.journaux-collection.com/fiche.php?id=453278

jean-jacques clement 25/03/2016 11:33

On pourrait ajouter à Jeannette Laot l'ancien secrétaire CFDT Edmond Maire qui s'est reconverti dans le tourisme social. Il est actuellement âgé de 85 ans.

AF30 25/03/2016 10:58

J'avoue j'ai été représentant CFDT dans les années 80 du temps du rêve autogestionnaire, des orientations antinucléaires et d'un discours majoritairement progressiste. Les certitudes ont commencé à vaciller lors des soutiens ambigus à Walesa et dont on devinait déjà ce qu'il allait devenir. J'ai quitté avant l'arrivée de la Dame en question et aujourd'hui il y a peu de gloire d'en avoir été.

Gensane 25/03/2016 11:12

Faute avouée est totalement pardonnée.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche