Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 06:06

 

Globalement, j’ai bien aimé cette série créée en 1999. Des acteurs très expérimentés, des histoires bien menées, pas ou peu de violence.

 

On pouvait attendre des producteurs qu’ils fignolent les tout derniers épisodes dans l’optique d’une fin annoncée. Las ! Ce 20 juillet nous eûmes droit à une misérable petite chose catastrophique.

 

Le scénario était signé de la fille de Miou-Miou et de Patrick Dewaere. Cette ancienne élève de Normale Sup nous a offert des juges une vision absolument scandaleuse. L’épisode commençait en effet par des beuveries et des coucheries collectives entre magistrats complètement décadents. Je ne connais pas ce monde et je n’exclus pas que ce genre de gambade éméchée serve occasionnellement de défouloir dans un milieu professionnel généralement sous pression. Le problème est que notre service public télévisuel a choisi, comme point d’orgue à une série fort honorable, une fin – je passe sur la médiocrité du scénario – qui donne des cadres de la Fonction publique une image, non pas caricaturale mais grossière.  

 

 

 

 

P.S. (1) qui n'a rien à voir.

N. Vallaud-Belkacem vient de décider que les directeurs de thèse n'auraient plus le droit de voter lors des délibérations faisant suite aux soutenances des thèses qu'ils dirigent. L'humiliation, l'infantilisation des universitaires (qui acceptent tout) continuent. Le mépris de Belkacem, titulaire d'une licence de droit, pour ces élites de la nation est largement aussi lourd que celui de Fioraso.

 

P.S. (2) qui n'a rien à voir.

Les petits producteurs de canards (ceux que je connais en tout cas) ne peuvent toujours pas reprendre leur activité. C'est l'état d'urgence pour eux également (prorogé jusqu'à quand ?). Arrivent des pays de l'Est quantité de produits à base de canard dont la qualité et l'hygiène sont au dessus de tout soupçon, vous pensez bien. Les Solfériniens veulent tuer les artisans, les petits producteurs, pour faire plaisir à l'industrie agro-alimentaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires