Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 05:53

L’autre jour, je fais une erreur de bouton en zappant et je tombe sur la chaîne France Ô – chaîne du service public, ne l’oublions pas – qui diffuse quotidiennement, tous les jours, sans discontinuer, un sous-navet intitulé “ La Patrona ”. Histoire improbable de bourgeois filmés dans un décor kitsch, acteurs doublés par des nullités françaises invraisemblablement mal distribuées. Je me tape sur les cuisses et j’enquête.

 

France Ô a acheté ce feuilleton innommable à la chaîne zunienne Telemundo. Celle-ci était dans les années 1950 sise à Porto Rico, une île achetée tombée dans l'escarcelle des Etats-Unis en 1898 pour 20 millions de dollars. En 1986, un réseau étasunien prend le contrôle de la marque Telemundo, rachetée en 2002 par NBC pour 2,7 milliards de dollars. Cette chaîne produit des telenovelas principalement destinées au public hispanophone (en espagnol, novela signifie roman et non nouvelle, d’où des histoires qui durent des plombes). 85% des films sont tournés à Miami.

La Patrona

C’est cela, la mondialisation capitaliste : des téléspectateurs français résidant en métropole, mais pour une bonne part originaires des îles (France Ô se présente comme « l'antenne de toutes les identités, de la mixité ») se tapent du bran télévisuel tourné en Floride, qui raconte des histoires de Latinos supposées se dérouler en Amérique centrale ou du sud, les bénéfices tombant dans des poches yankees.

 

Ci-dessous, le scénario du début de cette saga. Le Cid, à côté, c’est du pipi de chat.

 

Gabriela Suárez est violée par Fernando Beltrán alors qu’elle n’est qu’une adolescente, après avoir refusé ses avances. Ce dernier n’est autre que le fils cadet d’Antonia Guerra appelée « la Patronne », la femme la plus puissante et la plus crainte de la bourgade de San Pedro del Oro, dirigée par le maire Julio Montemar. Antonia mène tout son petit monde avec une poignée de fer. À la suite de ce viol, Gabriela tombe enceinte et décide de partir vivre chez sa tante pour donner naissance à son fils, David. Deux années plus tard, Gabriela revient à San Pedro del Oro et prétend que le père de son enfant a disparu. Le petit garçon devient la risée de ses camarades de classe qui le harcèlent continuellement. Gabriela, quant à elle, travaille dans la mine d’or de San Pedro del Oro, où elle est la seule femme. Elle tombe amoureuse d’Alejandro Beltrán, le fils de la célèbre Antonia qui revient au village après une longue absence pour assisté aux funérailles de son beau père, Marcelo Vidal. La relation d’Alejandro et Gabriela ne plaît pas du tout à Antonia qui use de toutes les combines machiavéliques pour écarter Gabriela. Quand Antonia découvre que le tigre Suárez possède la mine d’or du Chemuco, elle ordonne sa mise à mort et piège Gabriela à se rendre auprès de son père dans la mine où il se trouve entourés d’explosifs en agonisant après toutes les tortures qui lui ont été infligées. Au courant des combines de sa mère, Fernando se rend sur place pour sauver Gabriela mais meurt durant l’explosion. Antonia se vengera sur Gabriela de la mort de son fils et se servira de son influence afin de la faire enfermer dans un asile psychiatrique où elle sera torturée par Gertrudis Aguirre. Gabriela fera la connaissance de Constanza Goldstein, la femme d’Anibal Villegas. Pendant ce temps, Antonia obtient la garde de David, l’élève comme le sien en souvenir de Fernando et monte son petit-fils contre sa mère.

La Patrona

Quatre années d’enfer s’écoulent pour la pauvre Gabriela qui est méconnaissable après avoir été enfermée tout ce temps dans les catacombes. Par ailleurs, après avoir escroqué le maire Julio Montemar, Lucho Vampa est jeté en prison où il se fait passer pour fou dans le but de s’échapper afin de se rendre dans ce fameux hôpital psychiatrique après avoir appris par Gastón Goicochea, ce qui se passait là bas. Il rencontre Gabriela et Constanza, la femme du sénateur Anibal Villegas, qui lui la fait enfermée pour prendre toute sa fortune. Un soir, le centre de réadaptation prend feu. Gabriela, Constanza et Lucho s'echappent. Une infirmière du centre qui possédait la médaille de Gabriela, qu’elle lui avait volée, est retrouvée morte, entièrement brûlée et méconnaissable. Tout le monde pense alors que Gabriela est morte. Cette dernière profite de cette situation pour mettre ainsi sa mort en scène. Constanza apprend alors qu’elle est l’héritière de l’immense fortune de son oncle. Constanza, Gabriela et Lucho partent aux Etats-Unis à New-York grâce à la réserve d’or du père de Gabriela, le tigre Suárez.

 

Gabriela prévoit un plan de vengeance bien peaufiné, elle adopte un nouveau look de femme très classe, prend des cours pour se cultiver, apprend l’auto-défense pour affronter les loups et revient à San Pedro del Oro quelques mois par la suite pour se venger de ses ennemis. Pour cela, elle se dissimule sous une fausse identité, celle de Veronica Dantès, une richissime femme qui a bien l'intention de provoquer la chute d’Antonia Guerra et devenir la nouvelle patronne mais de nombreux obstacles se dresseront sur sa route dont elle devra faire face avant de pouvoir y parvenir.

 

PS : le vieux type sur la photo ne dort pas, muere como había vivido : con dignidad!

 

 

 

 

Le premier épisode en français.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane
commenter cet article

commentaires

AF30 17/08/2016 10:14

Quoique on subodore ( j'aime bien ce verbe : il est rond, il est sympathique ) que les scénaristes ont regardé un peu du côté du Comte de Monte-Cristo : la vengeance etoussa et puis Véronica Dantès.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche