Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 06:38

Il était allemand, il voulut essayer un parachute de sa confection. Pas de chance.

Instantanés tragiques

Un mendiant le poussa sur les rails. Il lui fut incapable de remonter sur le quai. Un photographe tenta de l'aider. En vain, mais actionna son flash à plusieurs reprises pour allerter le conducteur du métro.

Instantanés tragiques

 

Un homme est éjecté de sa voiture. Pas de ceinture de sécurité à l'époque. Il meurt électrocuté.

Instantanés tragiques

 

Budd Dwyer convoque une conférence de presse et se tue le 22 janvier 1987.

 

Le 22 janvier 1987, accusé de corruption passive, ce trésorier de l'État de Pennsylvanie  convoque une conférence de presse télévisée pendant laquelle il distribue une déclaration protestant de son innocence. Il proclame qu'il est victime de manœuvres politiciennes et qu'il refuse de servir d'exemple pour un crime qu'il n'a pas commis. Il appelle trois de ses collaborateurs, leur confie trois enveloppes contenant une lettre adressée à sa femme, la seconde une lettre adressée au nouveau gouverneur de l'État de Pennsylvanie, et la troisième contenant une carte de donneur d'organe. Puis il tire alors un revolver 357 d’une enveloppe et demande à tout le monde de se calmer en déclarant « sortez, vous pourriez être blessés » avant de se suicider d'une balle dans la bouche.

 

William Smith, l'accusateur de Budd, avoue devant la justice avoir menti sur toute la ligne. Il est en prison depuis 2010. Son fils purge une peine de 35 ans de prison pour avoir assassiné sa femme péruvienne.

 

Instantanés tragiques

 

 

A Omagh, en Irlande du Nord, la voiture rouge va exploser. L'homme et son enfant (deux touristes espagnols) en réchapperont, mais pas le photographe. L'explosion fera 28 morts et 220 blessés. Parmi les morts, une femme enceinte de jumeaux.

 

 

À 14 h 30, 40 minutes avant l'explosion, la télévision d'Ulster reçoit un appel anonyme avertissant de la présence d'une bombe devant le palais de justice, situé à environ 300 mètres du lieu réel de celle-ci. La même alerte est répétée à la télévision une minute plus tard, puis auprès d'une association caritative.

 

La zone environnante au palais de justice est bouclée et les personnes s'y trouvant sont évacuées vers Market Street, à l'endroit où se trouvait précisément la voiture piégée. Le nombre de victimes sera ainsi augmenté.

 

En 2001, Colm Murphy est reconnu coupable de cet attentat. Après 14 ans de prison, il est acquitté lors d'un deuxième procès.

 

Le neveu de Murphy a été disculpé de toutes les charges relatives à l'attentat après avoir passé quatre ans en prison en détention provisoire.

 

Les familles des victimes continuent d'accuser les deux hommes ainsi que trois autres personnes.

 

 

Instantanés tragiques

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche