Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 05:38

L’Humanité revient une fois encore sur la criminalisation des luttes sociales :

 

Détention provisoire, prison avec sursis et peines de prison ferme : les sentences prononcées contre les manifestants poursuivis pendant le mouvement contre la loi travail sont parfois lourdes et rendues de manière expéditive. Le résultat de la stratégie de tension du gouvernement.

 

« La régression que l’on vit n’est pas que sociale, elle se retrouve aussi au niveau de la justice. On a l’impression d’être revenu à une justice bourgeoise d’avant 68 », s’indigne Me Élise Brand, avocate au barreau de Caen. L’un de ses clients a écopé de trois mois de prison ferme et de 1 500 euros d’amende pour... outrage et organisation d’une manifestation non autorisée. Depuis le début de la mobilisation contre la loi travail en mars dernier, les procédures judiciaires contre les manifestants se sont multipliées partout en France, avec parfois à la clé des peines très lourdes. Si le ministère de la Justice ne fournit que ses données arrêtées début juillet, alors que de nombreux procès doivent encore se tenir, ces chiffres donnent une idée de l’ampleur de la répression.

 

Au 7 juillet, la chancellerie recensait 909 gardes à vue, 796 poursuites ayant donné lieu notamment à 158 peines prononcées et 180 classements sans suite. Preuves de la sévérité des jugements, 32 peines de prison ferme ont été prononcées, ainsi que 36 peines de prison avec sursis simple et 23 peines de prison avec sursis et mise à l’épreuve. À la CGT comme à SUD, on essaie d’établir ses propres statistiques. « On n’a jamais vu autant de camarades interpellés en manifestation, et cela donne lieu à plus de poursuites que pendant le mouvement contre la réforme des retraites en 2010 », estime Céline Verzeletti, membre de la direction confédérale de la CGT. Au-delà du nombre de procédures, les militants dénoncent également la lourdeur des peines. D’autant que, de l’aveu même du garde des Sceaux, « en prenant seulement les gardes à vue de Paris, 72 % d’entre eux n’avaient jamais été condamnés et étaient même complètement inconnus des différents services de la chancellerie ».

 

Toujours à propos de criminalisation, le Cégétiste Miguel Fortea s’exprime à propos d’une chemise déchirée vue 1 milliard 700 millions de fois sur internet : « De quelle violence parle-t-on ?" Il ne s'agit pas que d'une chemise arrachée, lui a fait remarquer un avocat des parties civiles. "Non, a enchaîné le délégué syndical, il y avait 2.900 emplois sur la table." » L’homme à la chemise, normalien et énarque, travaille maintenant chez Bolloré.

 

 

 

Orwell plus vivant que jamais. Le Monde nous apprend que pour améliorer la sécurité, les chauffeurs d’Uber devront prendre des selfies. La société étasunienne de transport urbain a expliqué que ses chauffeurs devront bientôt prendre des photos d’eux-mêmes afin de confirmer leur identité. Ces contrôles inopinés visent à empêcher que plusieurs personnes n’utilisent le même compte. Pour le moment, ils ne concerneront que les Etats-Unis mais ils seront aussi mis en place dans les autres pays où la plate-forme est présente.

 

« Nous voulons être certains que le chauffeur qui conduit est le chauffeur dont nous avons vérifié les antécédents judiciaires », justifie Joe Sullivan, le responsable de la sécurité de l’entreprise, interrogé par le Washington Post. Le dirigeant assure cependant que le phénomène est peu fréquent. Il concernerait essentiellement des proches. Mais utiliser le compte d’un autre peut aussi être un moyen de contourner les règles de sécurité, en permettant à une personne refusée ou exclue par Uber de transporter des passagers.

 

 

Selon Le Canard Enchaîné – et là il faut bien dire que la campagne électorale pour l’élection présidentielle est bien lancée et à un haut niveau, Macron a affublé Hollande du surnom de sociopathe, tant il est indifférent à ce qui l’entoure. Hollande aurait surnommé Macron “ Couac 40 ”.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche