Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 05:44

Floréal nous rappelle dans Le Grand Soir que les Français sont majoritairement athées et se demande si le fait irreligieux n’est pas au cœur de l’évolution sociale ?

 

Alors que la crise du capitalisme bat son plein, la machine médiatique de l'oligarchie capitaliste ne cesse d'attiser le communautarisme en s'appuyant sur les intégristes religieux de tous poil, dans une nouvelle tentative – façon Georges W. Bush – d'installer une guerre des soit disant civilisations faisant voler en éclat la Nation. Tentant de pousser artificiellement le retour du religieux sur la scène politique. Pour mieux diviser la classe des travailleurs. Et faire diversion et détourner l'attention de la formidable offensive menée par la classe capitaliste contre les travailleurs, leurs salaires, leurs droits sociaux et démocratiques. Mais quelle est la place du fait religieux dans notre pays ? Plusieurs enquêtes d'opinions permettent de répondre à cette question, démontrant que les français sont majoritairement athées.

 

 

 

Toujours dans Le Grand Soir, Robert Gil dénonce l’illusion du CICE :

 

L’année 2013, avec la mise en œuvre d’une politique économique qui, sous couvert de compétitivité, est essentiellement axée sur le soutien à la rentabilité des entreprises, aura été le tournant du quinquennat de ­François Hollande. Cette stratégie que l’on peut assimiler à une fusée à trois étages est désormais totalement déployée. Le premier étage de la fusée aura été le crédit d’impôt compétitivité emploi, le fameux CICE : 24 milliards. Le second étage est constitué du pacte de responsabilité : 20 milliards. Le troisième étage consiste en une mesure de suramortissement de 40 % des investissements des entreprises dont l’effet fiscal se répartit sur l’ensemble de la vie du bien correspondant. Au final, le taux de marge des entreprises fait un bond, les profits s’accroissent de 16%... sans que la situation de l’emploi ne s’améliore. On nous aurait menti ?

 

 

A propos des lettres de Mitterrand à Anne Pingeot, Jean-Emmanuel Ducoin écrit sur son blog :

 

Comment, en effet, l’animal politique Mitterrand, que nous avons tant détesté (et pour cause !), pouvait-il cacher à ce point son talent pour l’amour, et les mots pour le dire ? L’écrivain Mitterrand s’y lit, magistralement. Comme si nous devions, sur le tard, et improprement, de manière segmentée, le réévaluer à la hausse, au moins par comparaison avec ses successeurs, lui qui vénérait la langue française à s’en damner.

 

 

 

 

Ils étaient au moins trois sur la photo à être au courant …

 

 

 

L’Humanité fait écho à la Lettre ouverte contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes :

« Le rachat du groupe américain Monsanto par l’allemand Bayer, en septembre 2016, ne peut pas laisser les professionnels de la restauration indifférents. Avec cette acquisition, ce nouveau mastodonte des semences et des pesticides a une ambition : contrôler toute la chaine alimentaire, de la terre où pousse la semence jusqu’à l’assiette du consommateur. Une telle entreprise n’a qu’une ambition : accroitre ses activités, donc ses bénéfices, sur tous les continents, au mépris de la biodiversité et de la santé des populations. Si l’Union européenne s’est montrée inquiète suite à ce rapprochement, les citoyens ne peuvent se contenter de regarder la chimie remplir leurs assiettes.

Ardents défenseurs du bien manger, engagés quotidiennement dans la valorisation du bon produit et des petits producteurs, les professionnels de la restauration veulent rappeler leur attachement à quelques valeurs fondamentales : le soutien à la biodiversité, le respect de l’environnement et la santé des consommateurs. Ce rapprochement agrochimique constitue un danger pour nos assiettes, mais il est également une source d’inquiétude pour les paysans et les agriculteurs qui voient se limiter leur liberté de planter et cultiver telle ou telle semence. Demain, à cause des OGM, du Roundup et des différents produits chimiques sortis des usines, les diversités culturale et culturelle n’existeront plus. La nature vivante ne sera plus qu’un produit, transformé, muté au service d’un Léviathan. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

michel barda 07/11/2016 13:39

les banques, les grandes stés internationales à filiales multiples, les grands dirigeants, quelques artistes et sportifs à revenus multiples et cachés. et après ?

michel barda 07/11/2016 13:38

au sujet des sommes d'argent qui échappent aux impôts de tous les pays, je me demande qui en bénéficie in fine et ce qui en est fait. panama papers et compagnie, ok mais qui l'utilise, qui en profite puisqu'en face de ceux qui en sont frustrés, les états, donc les citoyens, il y a un petit nombre qui dort dedans.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche