Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 06:49

 

Pour Naomi Klein, dans le Gardian, repris par Le Grande Soir, C’est le ralliement des Démocrates au néolibéralisme qui a offert la victoire à Trump : « Voici ce que nous devons admettre : énormément de gens souffrent. Avec les politiques néolibérales de dérégulation, privatisation, d’austérité et de business transnational, leur niveau de vie a brutalement chuté. Ils ont perdu leurs boulots, perdu leurs retraites. Pour leurs enfants, ils anticipent un avenir encore pire que leur précarité actuelle.

 

Pendant ce temps, ils ont assisté à l’avènement de la classe de Davos, un réseau hyper-connecté de milliardaires de la banque et de la technologie, de dirigeants élus excessivement proches de ces intérêts, et de stars hollywoodiennes qui font paraître tout cela odieusement glamour.

 

Pour les gens qui voyaient leur statut et leur sécurité comme un droit de naissance – à savoir des hommes blancs pour la plus grande part – toutes ces pertes sont intolérables. »

 

 

Selon L’Humanité, la crise du siècle est à venir avec les réfugiés climatiques : « Selon les estimations de l’ONU, 250 millions de personnes, seront, d’ici 2050, forcées de s’exiler à cause des bouleversements du climat. Un enjeu humanitaire et géopolitique majeur, pourtant soigneusement mis de côté dans les négociations internationales.

 

Les changements environnementaux sont devenus l’un des principaux facteurs, sinon le principal, de migrations et déplacements de populations dans le monde. Ce préambule annonce l’ampleur d’un phénomène dont l’accélération met désormais la question des réfugiés climatiques au centre des enjeux humanitaires. »

 

 

Dans son blog, Jean-Emmanuel Ducoin évoque la pauvrophobie en France : « Une intuition véritable ne venant jamais sans confirmation vérifiable, une étude du Crédoc pointe, cette semaine, les nouveaux contours d’une “pauvrophobie” à la française. Riverains, collectivités locales, dégradation des centres d’accueil, chasse aux sans-abri : les actes contre les démunis se multiplient. Nous parlons bien de la France, où, ces six dernières années, plus d’un million de personnes supplémentaires sont passées sous le seuil de pauvreté. Désormais, 8,5 millions de nos concitoyens, près de 14% de la population, vivent avec moins de 900 euros par mois. Les plus pauvres sont de plus en plus pauvres. Et les plus riches, de plus en plus riches… Et pourtant. Oser demander pour oser vivre, n’est-ce pas être habité par un reste d’espérance ? Oser ne rien donner pour oser vivre aveuglément, n’est-ce pas être empoisonné par un manque d’espérance ? »

 

 

 

 

 

 

 

Dans Les Lettres Françaises, Baptiste Eychart rend compte du livre de Farid Ameur sur le KuKlux Klan : « Le bilan historique et moral des activités du Ku Klux Klan est incontestablement désastreux pour les coupables, mais aussi plus généralement pour un pays qui a affiché une consternante complaisance à leur endroit. D’une certaine manière, les convulsions actuelles du racisme blanc aux États-Unis s’expliquent par une diffusion extrêmement large des idées du Klan qui, malgré son caractère secret et élitiste, sut marquer le pays de son empreinte idéologique. Cette empreinte idéologique ne relevait en rien d’un discours un tant soit peu sophistiqué ou construit : la nullité intellectuelle et culturelle de l’idéologie du Klan est à remarquer et l’organisation n’eut aucun vrai penseur, un paradoxe pour une organisation vantant la supériorité biologique des Blancs sur les Noirs. Mais cette nullité exprimait si bien les aspirations conscientes et inconscientes des vaincus de la Guerre de Sécession de telle sorte qu’elle permit au KKK de prospérer durant plus d’un siècle. »

 

Sur la page d’accueil de son site, Orange (privatisée) nous informe : « Après Jean-Michel Maire, Enora Malagré entendue par la brigade des stupéfiants.

 

Le 8 novembre dernier, le chroniqueur star de “Touche pas à mon poste”, Jean-Michel Maire, se retrouvait à la Préfecture de police, interrogé par la brigade des stupéfiants de Paris. En cause, l'apparition de son nom dans « le fichier de quelqu'un qui a été mis sur écoutes », dans une affaire de trafic de drogues. Après avoir passé la nuit en garde à vue, Jean-Michel Maire avait nié avoir un quelconque lien avec le supposé dealer, malgré son passé de cocaïnomane. »

 

Je vais vous faire un aveu : je ne sais absolument pas qui sont ces gens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

Adario 21/11/2016 12:36

Ben c'est signe que vous ne regardez pas l'ineffable Cyril Hanouna ! Pour la conservation de vos neurones : "grand bien vous fasse" ! expression reprise pour une émission France-Inter... (podcast ?? sais pas ce que ça veut dire). On s'enfonce de plus en plus !

AF30 21/11/2016 12:35

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/02/97001-20150302FILWWW00009-des-policiers-tuent-un-sans-abri-a-los-angeles.php

Adario 21/11/2016 16:41

Merci ! Explication simple et rapide.