Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 06:33

 

Il est parfois impossible de traduire parfaitement parce que le mot (ou le groupe de mots) sur lequel vous butez existe dans votre langue mais pas dans la langue cible.

 

De nombreux termes français n’existent dans aucune autre langue (ou alors n'ont pas forcément le même sens). J’en propose ici quelques-uns. Je me dis que ces mots, bien à nous, en disent long sur notre culture, sur la manière dont nous nous représentons, sur nos hiérarchies et nos valeurs.

 

Amour de soi. L’anglais a self-esteem.

 

Amour propre. Pour l’allemand, langue agglutinante, tout est possible : Selbstwertgefühl. L’anglais dit self-esteem, tout comme l’espagnol (autoestima).

 

S’apprivoiser. L’anglais s’en sort avec to become accustomed (mais où sont l’amour, la confiance, la relation mutuelle ?).

 

Arriviste. En anglais go-getter. L’allemand n’a rien, si ce n’est Parvenü. Reconnaissons que l’espagnol a arribista et l’italien arrivista.

 

Beau geste. Surtout s’il est gratuit. L’anglais dit noble gesture. L’allemand dit große Geste.

 

Bon vivant. L’anglais le reprend tel quel. Tout comme l’allemand et le néerlandais. L’espagnol a vividor. L’italien edonista.

 

Bricolage. L’anglais a do it yourself (DIY). L’allemand Heimwerker (qui travaille à la maison). Comme le portugais, l’italien a repris bricolage ou utilise fai da te.

 

Carte blanche. L’anglais l’a repris tel quel. S’il ne veut pas faire français, il dira free reign, free hand (freie Hand en allemand).

 

Chic. Repris tel quel en anglais. L’allemand a germanisé en schick.

 

Coup de foudre. L’anglais est moins violent : love at first sight. Même chose en allemand : Liebe auf den ersten Blick. Ou en espagnol : amor a primera vista.

 

Dépayser. L’anglais n’a rien de vraiment équivalent. L’allemand non plus. Pas plus que l’espagnol ou l’italien. Cette notion de se sentir ailleurs et d’agréable manière, c’est à nous, ça.

 

Différance. Concept derridesque qui contient la différence et l’ajournement du sens. Ne pas confondre avec la rilance de The Guard.

 

S’entendre. L’anglais a to get along well, ce qui est plus banal. L’allemand a les 15 tonnes de miteinander auszukommen. L’italien dit andare d’accordo.

 

L’esprit de l’escalier. Autrefois, dans les grandes maisons, le salon était généralement à l’étage. Avoir l’esprit de l’escalier (ou d’escalier), c’est penser à tout ce que l’on aurait pu dire d’intelligent une fois parvenu au rez-de-chaussée. C’est à nous, ça.

 

Exaucer. Terme d’origine religieuse : élever quelqu'un pour la satisfaction de ses vœux. L’anglais a tout bêtement to grant. L’allemand erfüllen. L’espagnol conceder.

 

 

Frimousse de l'ancien français frume, la mine). En anglais sweet little face ou baby face !

 

Frisson. Mélange de peur et d’excitation. Dans l’anglais shiver, il y a le froid, la fièvre, l’épouvante, le désir, le plaisir. C'est trop ! L’allemand agglutine : Nervenkitzel.

 

Joie de vivre. L’anglais s’en tire avec un placage moyen (joy of life) ou reprend carrément – c’est ce qu’il a de mieux à faire – joie de vivre.

 

Jouissance. Ce  mot connote le physique, l’intellectuel et le sensuel. Les anglais pleasure et enjoyment ne sont pas satisfaisants. L’allemand, l’espagnol, l’italien n’ont rien d’équivalent.

 

Laissez-faire. L’anglais a repris l’expression. L’allemand et l’espagnol de même.

 

Nombrilisme. L’anglais contemple son nombril (navel-gazing), tout comme l’allemand (Nabelschau) ou l’espagnol (mirarse el ombligo).

 

Recherché. Au sens d’inhabituel, d’exotique, de rare. Á part studied, l’anglais n’a rien. L’allemand, n’en parlons pas. L’italien a ricercato (raffiné, précieux).

 

Retrouvailles. L’anglais a, platement, reunion. L’allemand Wiedervereinigung. L’espagnol reencuentro.

 

Savoir-faire. L’anglais a tout bêtement know-how (ou savoir-faire). Repris par l’allemand (Knowhow) et l’italien. L’espagnol a conocimientos.

 

Savoir-vivre. En anglais good manners. En allemand gute Manieren. En espagnol modales.

 

Terroir. L’anglais a country ou soil. L’allemand a Boden (le sol). L’espagnol a repris terroir et utilise aussi terruño. L’italien a, simplement, terra ou luogo.

 

PS : un mot que j'adore en français du Sénégal : campanilisme (esprit de clocher). N'est pas passé dans le français hexagonal.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires