Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 06:28

 

Il y a bien longtemps, j’ai résidé un an dans un petit village picard, à une vingtaine de kilomètres d’Amiens. Á deux pas de chez moi vivait depuis toujours une mémé d’environ 70 ans, à la personnalité bien trempée. Elle était veuve d’un ouvrier mort d’un diabète sucré. La pauvre ne savait pas que c’était sûrement par sa faute car elle l’avait gavé, par amour (mais entre Eros et Thanatos il n'y a qu'un cheveu), de pâtisseries préparées par ses soins. Elle même était atteinte de la même maladie, ce qui ne l’empêchait pas de confectionner pour les gens qu’elle aimait bien – dont j’étais – des tartes paysannes, des flancs et des confitures à se damner.

 

Je ne sais plus trop comment, mais elle avait bien connu Édouard Depreux, le fondateur du PSU, dont une photo jaunie trônait sur son buffet. Elle l’avait beaucoup admiré tout en le trouvant un peu mou sur les bords. De fait, quand elle parlait politique (tout le temps), la mémé n’avait pas sa langue dans sa poche.

 

— Des rouges comme vous, on n’en trouve plus, lui dis-je un jour.

— Je ne suis pas rouge, je suis noire, le noir des anarchistes, me répondit-elle.

 

N’ayant pas d’enfants, elle avait décidé que son unique neveu hériterait de ses biens. Pas grand-chose : une petite maison picarde, un petit jardin, un livret de Caisse d’Épargne. L’équivalent aujourd’hui de 20 à 30 000 euros. Le neveu était cadre dans une entreprise de la région parisienne. Une ou deux fois par mois, il faisait 150 km aller et retour pour ne pas se faire oublier.

 

— Je le vois venir avec ses manières, me disait la mémé.

— Mais, Mémé, répondais-je, qu’il vienne vous rendre visite ou pas, il héritera.

— On verra, on verra.

 

La mémé mourut de son diabète. Le neveu se précipita chez le notaire pour découvrir, stupéfait, que sa tante ne lui avait rien laissé.

 

Deux ou trois mois avant sa mort, la mémé, qui bouffait du curé encore plus que du bourgeois, avait laissé entrer chez elle deux Témoins de Jéhovah (je laisserai de côté la plaisanterie salace sur la ressemblance entre ces pré-millénaristes et les testicules lorsqu’il s’agit d’entrer quelque part). Une heure avait suffi pour qu’ils repartent avec la promesse d’un petit pactole.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Tranches de vie
commenter cet article

commentaires

Louis de Coupigny 26/04/2017 12:35

Ce jeune homme qui a prêté ses traits à la rédaction du magazine va-t-il trouver de bon gout l'utilisation douteuse que la jw. org en a faite?

http://www.zupimages.net/up/17/07/r7rr.jpg

la nauséabonde secte des TJs a donné dans le hard, une fois de plus, en se livrant à sa marotte subliminale dans le n° aout 2013 !

Cette fois ci, un dessinateur de la divine Organisation américaine s'est amusé à composer une image ( en quasi 3 D ) en s'aidant des traits du visage d'un pauvre naïf qui s'est trouvé affublé d'un bien drôle de sac en peau de cuir du plus mauvais gout ......
Mettre à jour: .
.
Ses copains de fac,ses amis, sa famille, sa copine ne doivent pas de gêner de lui faire remarquer son accoutrement douteux et risible !!!

Pas sùr que ce pauvre étudiant (même TJ) apprécie cet abus d'utilisation de son image ?

Je lui conseillerais de faire " monter la mayonnaise " en réclamant des dommages et intérêt à la richissime et malhonnête secte US

xxx 24/12/2016 10:11

Bien vu ! Avec leur air de ne pas y toucher , ils savent gérer leurs affaires !

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche