Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 06:31

Je garantis l'authenticité de cet échange. Il y a quelques années, le chanteur Renaud rencontre Magyd Cherfi. 

 

- Qui es-tu , demande à Magyd l'homme au foulard rouge ?

- Je suis Magyd, le chanteur-auteur-compositeur.

- Tu as écris quoi comme chanson ?

-  “Tomber la chemise”.

- Ah, cette merde !

 

Je rappelle que cette "merde" commence par ces paroles :

 

Tous les enfants de ma cité et même d'ailleurs
Et tout ce que la colère a fait de meilleur
Des faces de stalagmites et des jolies filles
Des têtes d'acné, en un mot la famille
Sont là

Oui tous les enfants de mon quartier et même d'ailleurs
Et tous ce que le béton a fait de meilleur
Des qui voulaient pas payer l'entrée trente balles
Ont envahi la scène, ont envahi la salle.

Y a là des bandits qu'ont des têtes de cailloux
Ceux qu'ont des sentiments autant que les voyous
Attendent qu'on allume un méchant boucan
Et que surgissent de la scène des volcans
Et c'est là :

{Refrain:}
Qu'on a tombé la chemise
tomber la chemise ....

 

Le reste de la chanson est au même niveau.

 

Alors que “Tomber la chemise” était devenue un énorme succès, les médiacrates de droite ne savaient plus trop comment la récupérer. Je me souviens que l'immense Jean-Pierre Pernaud avait trouvé le joint en disant que “Tomber la chemise” était de la même veine que “La danse des canards”.

 

 

Mais revenons à Renaud. A-t-il prononcé cette petite crapulerie dans un état d'ébriété avancée ? Je crois qu'on s'en fiche. C'est sa nature profonde qu'il a exprimée dans ce dialogue, cette nature qui lui avait fait adopter une posture de mitterrandolâtre primaire et qui, récemment, l'a poussé vers Fillon. Une nature de mec pas sympa, pleurnichard (comparons la promotion de son dernier disque et l'attitude constante du groupe Zebda qui n'a jamais pleurniché et qui est resté fidèle à ses valeurs), un poseur à l'ego boursouflé qui nous les casse avec son tabagisme, son alcoolisme et ses problèmes avec les femmes.

 

PS : ne me demandez pas pourquoi certaines parties de ce texte sont surlignées en blanc. Je n'en sais strictement rien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

jules Vallés 14/01/2017 11:08

Société, tu m'auras pas....
Alors j'ai embrassé un flic..
BEURK!!!!