Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 06:23

C'est le parisien.fr qui s'en est fait l'écho. Les autres médias ont fait preuve d'une grande discrétion. On ose imaginer leur réaction massive et courroucée si des incidents de même nature s'étaient produits dans un lycée "rouge" du style Voltaire ou dans celui de Vénissieux.

 

Paris : la fête sauvage dégénère au lycée Henri-IV

Une fête a été organisée illégalement par un ancien élève du lycée Henri-IV, à Paris. Les responsables seront poursuivis pour vol avec dégradations.

Une fête sauvage et clandestine au prestigieux lycée Henri-IV, des dégâts et quelques disparitions…Le commissariat du Ve arrondissement, chargé de l’enquête, tente de faire la lumière sur une soirée un peu spéciale et surtout illégale.

Le week-end dernier, un ancien élève de l'établissement de la rue Clovis (Ve), derrière le Panthéon, a invité ses copains à y faire la fête. Il avait été «autorisé par la comptable du lycée à occuper une chambre», d'après une source policiere. Le lieu était fermé et vide, après le départ des élèves en vacances et des derniers étudiants des classes prépas qui avaient rendu leurs chambres.

Les fêtards en ont profité et auraient commis des dégradations notamment dans des salles de chimie, se livrant à diverses expériences. Des extincteurs ont été vidés et des produits chimiques ont été déversés dans le laboratoire. C’est un responsable de l’établissement qui s’en est rendu compte dimanche matin. La direction du lycée a porté plainte. Et a par ailleurs signalé la « disparition » d’une unité centrale d’ordinateur et d'e plusieurs produits dans un réduit.

Les pompiers de Paris sont intervenus pour inspecter les lieux, par mesure de précaution. Les policiers du commissariat du Ve arrondissement ont été chargés d’identifier l’ensemble des auteurs présumés de ces dégradations. « Les mômes ont été entendus », précise un haut fonctionnaire à la préfecture de police.

Au cabinet du rectorat, « on est bien au courant de l’incident et des dégradations » dans le lycée. Son porte-parole indique qu’« on suit l’enquête et attend ses conclusions ».

Selon nos informations, le ou les responsables seront poursuivis pour vol avec dégradation.

Du barouf dans un lycée parisien chicos

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche