Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 05:53

Je reprends ici un témoignage de Jean-Jacques Birgé publié dans son blog Mediapart :

 

La boîte aux lettres est désespérément vide alors que nous attendons du courrier. Lorsque j'étais enfant il y avait deux distributions par jour à Paris. Dans les villages le facteur apportait les nouvelles.

 

Jusqu'à la privatisation des PTT (Postes, Télégraphes et Téléphones), scindés en France Telecom en 1988 et La Poste en 1991, nous avions toujours le même facteur, qui nous connaissait et avec qui nous avions une relation humaine comme avec l'épicier du coin. Depuis, cela n'a fait que se détériorer.

 

La Poste est devenue une banque, activité plus lucrative que le service public saccagé. À Bagnolet, nous ne recevons du courrier que les mardi, jeudi et vendredi, et pas avant 14 heures ! Il n'y a plus que des remplaçants qui font ce qu'ils peuvent compte tenu des tournées marathons qui leur sont imposées. Lorsqu'ils prennent leur jour de congé ils ne sont pas remplacés. Certains ne se donnent pas la peine de sonner pour déposer un paquet ou une lettre recommandée et font semblant qu'il n'y a personne. Mais à qui se plaindre ? Depuis le 1er mars 2010 la Poste est devenue une société anonyme à capitaux publics pour affronter la concurrence européenne ! Les transporteurs ne valent guère mieux côté conscience professionnelle. Il ne reste qu'Internet, le téléphone, les SMS qui gardent une relative fiabilité. Ou bien j'embarque tout sur mon vélo si l'expéditeur ou le destinataire sont sur mon trajet ! La Poste française jouissait d'une réputation exceptionnelle, un peu comme la SNCF. C'est partout pareil. Sous prétexte de rendement, le patronat licencie, réduit les services, pousse au bâclage, et du côté des salariés on se désinvestit, on déprime. Au bout du compte on disparaît.

 

PS : Récemment, Fillon a déclaré qu'il n'y aurait pas eu internet en France si les employés de France Telecom avaient toujours joui du statut de fonctionnaire. Ces mêmes fonctionnaires qui, dans les années 80 avaient fait passer le téléphone français devant les téléphones anglais et allemand et qui avaient réalisé l'informatisation de tout le système.

Qu'il s'agisse des activités de sa femme et de ses enfants, ou de tout autre chose, le Fion a plus tendance à mentir qu'à dire la vérité.

 

 

Honte à la poste !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche