Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 06:28

Avec de tels violeurs de langue française, incapables d'appliquer leur propre logique imbécile, le maquillé de Bri-Bri d'amour peut dormir sur ses deux oreilles.

 

Sans parler du (de la, c'est peut-être féminin ?) # à la place de ... à la place de quoi, au fait ? Soyons amerloques jusqu'au bout du goût...

Bien-pensance et ineptie grammaticale
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Mea culpa M. Vivas, ai écrit "entre parenthèses" pour entre guillemets !! Et pan sur les doigts et... mon cerveau ! Je pense que vous avez rectifié...
Répondre
A
@vivas : le terme "vieux" était mis entre parenthèses, peut-être tout simplement, parce que mon âge m'y poussait ! Il va sans dire que je connais de "jeunes" profs - et par l'âge et par la fonction - qui ont à coeur d'enseigner le Français "sans pataquès démago-gaucho-féministe bricolé à la va-comme-je-te-pousse." Et si ces profs sont féministes, ils ne sont pas tous forcément du sexe féminin. Quant à Front social, si quelqu'un pouvait éclairer ma (je n'ose mettre "vieille") lanterne ? D'après vous, ce serait des "gauchos" ? En tout cas, je regrette de ne plus être à Paris pour pouvoir défiler, même à mon âge et pas forcément avec Front social. Je pourrais peut-être manifester dans ma petite ville de province et essayer de remuer ceux et celles intéressés ?
Répondre
S
Halte à la dégradation du français ! :)
Répondre
A
Vous avez raison de vous élever contre cet appel mal rédigé. Front social est un collectif, que je connais mal, qui devrait certainement de temps en temps demander conseil à de "vieux" profs pour les aider à mieux manier notre langue mais reconnaissons que ces râleurs n'y vont pas avec le dos de la cuillère ! Et puis, en 68, les slogans étaient-ils toujours irréprochables.... grammaticalement ?
Répondre
V
@ Adario.
"demander conseil à de "vieux" profs", dites vous. Pourquoi "vieux" ? Les jeunes profs enseigneraient-ils autre chose ? J'ai entendu dire qu'ils enseignaient le français et non un pataquès démago-gaucho-féministe bricolé à la va-comme-je-te-pousse.