Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 05:26

Un membre de LREM nous explique ceci dans son blog :

 

Vendredi 15 septembre 17. Réunion du comité de B... (la république en marche). Une quinzaine de présents, dont X et des animateurs qui n’ont jamais été élus, qui ont été désignés par le référent 64 qui lui-même a été désigné par le national qui lui-même a été désigné par le président. 

 

Qui a élu Emmanuel Macron président de LREM ? Personne. Qui l’a élu président de la république ? Les électeurs, le peuple, vous, moi. Entre les deux, un mouvement et une situation politique qui fait mentir la maxime de Lavoisier : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». LREM n’est pas né de la transformation des partis traditionnels. Ils ont sombré, ils ne se sont pas transformés. LREM s’est créé tout seul, en dehors du terreau politique. Généralement, les grands mouvements, les grands partis politiques, les grands leviers des transformations pacifiques ou brutales, se développent lentement, les historiens peuvent repérer leur naissance et leur itinéraire. Partis nationalistes, conservateurs, travaillistes, communistes, fascistes, ont une histoire. On a le temps de s’habituer, de les soutenir, de les combattre. LREM est apparu dans la vie politique il y a moins de deux ans, le temps de tout conquérir, la présidence, l’assemblée nationale, le temps d’écrémer les partis qui du jour au lendemain, ont pris des rides et des cheveux blancs. Ceux qui s’intéressent à la vie politique, qui militent, qui discutent, sont effarés. Tout ça va trop vite. Le succès de Mélenchon et de la France insoumise est pour une part dû à ce qu’il a su ramasser les pièces éparpillées d’une histoire ancienne, reconstruire un musée familier, où les mots d’ordre, les actions, les colères, fabriquent le seul univers connu dans un monde disloqué [l'auteur de ces lignes est un ancien communiste de haut rang].  

 

La rapidité est source de fragilité. Les militants expérimentés sont souvent conservateurs, mais ils assurent une certaine solidité, une certaine stabilité aux entreprises nouvelles. À cette vitesse-là, peut-on construire un mouvement s’appuyant sur des convictions, des engagements, des réflexions ? Je m’inquiète. Le mouvement créé par Emmanuel Macron doit se muscler, former des militants, devenir une université de l’avenir où se mêlent formation et recherche. Je ne suis pas inquiet pour les députés nouveaux. Plongés dans l’eau, ils apprendront à nager. Je m’inquiète pour l’avenir de LREM qui est encore une grande bâtisse brinquebalante. Sans fondation, sans cave ni grenier. Ce n’est pas un hasard si dans notre département, le nouveau parti a été incapable de présenter des candidats pour les élections sénatoriales. Pour les législatives, les candidats ont été imposés d’en haut. Comme il n’y a pas eu de directives pour les sénatoriales, les militants n’ont pas su présenter un candidat.
 
Comment fonctionne le parti macroniste

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans Politique
commenter cet article

commentaires

AF30 24/09/2017 14:43

Il est con ou quoi ce membre de LREM. Toute déférence due à Lavoisier et bien oui rien ne se perd rien ne se crée tout ce transforme et particulièrement en politique. Il suffit de constater ceux et celles qui ont changé de camp, les autres y étant en puissance, petits boutiquiers qui participent parfois à la tambouille des " grandes gueules ". Quant à l' élection de Jupiter là aussi il pourrait se souvenir que sa campagne a été la plus coûteuse. Cet argent n'est pas sorti du néant. Il est vrai que ce financement reste un mystère qui ne semble toujours pas intéresser nos grands journalistes. Par conséquent c'est soit de la mauvaise foi soit pour de l'ignorance. Je pencherais, quand même, pour de la connerie.

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche