Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 05:52

 

 

Ayant voulu critiquer Jean-Luc Mélenchon qui n’avait pas souhaité assister au Congrès de Versailles, le président Macron en a appelé à la mémoire de Sieyès et de Mirabeau qui, selon lui, n’avaient pas « déserté ». Dans Res Publica, Bernard Tepper nous rappelle qui furent ces deux révolutionnaires : « Mirabeau : Non élu par la noblesse, il fut élu par le Tiers Etat. Après avoir eu cette phrase célèbre : « Nous sommes ici par la volonté du peuple, nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes », il est devenu un homme du roi contre la Révolution en défendant le veto suspensif du roi et en poussant le roi à reprendre le pouvoir contre la Révolution.
 Sieyès : il fut le propagateur du gouvernement représentatif contre la démocratie et la souveraineté du peuple, l’auteur de la proposition de séparation entre les citoyens passifs et les citoyens actifs, favorable au suffrage censitaire (loi du 29 octobre 1789 et constitution de septembre 1791) avec un collège de citoyens « actifs » élisant un collège de deuxième degré qui lui élisait les députés, chaque niveau demandait de prouver une capacité de payer une somme à chaque fois supérieure, inspirateur de la constitution dictatoriale et anti-républicaine de l’an VIII et défenseur du césarisme contre la Révolution. »

 

 

Dans Le Grand Soir, Jonathan Cook explique comment le gouvernement d’Israël «veut fabriquer des Juifs en série pour dépasser en nombre les Palestiniens » : « La pénurie de Juifs pousse le gouvernement Netanyahou à envisager une solution désespérée pour vaincre les Palestiniens au plan démographique. Le rapport qui a fuité conseille d’ouvrir les portes à une nouvelle catégorie de « juifs » à partir de non juifs. Selon Haaretz, cela concernerait des millions de personnes dans le monde. Le nouveau statut s’appliquerait aux « crypto-juifs », dont les ancêtres se sont convertis au judaïsme ; aux communautés « juives émergentes » qui ont adopté des pratiques juives ; et à ceux qui prétendent descendre des « tribus perdues » d’Israël. Bien qu’au départ il ne leur soit offert que des séjours de longue durée en Israël, l’idée est que cela servira de prélude à l’élargissement de leur droit à finalement obtenir la citoyenneté. L’avantage pour Israël est que la plupart de ces non juifs « Juifs » vivent actuellement dans des parties du monde reculées, pauvres ou déchirées par la guerre, et pourraient être attirés par une nouvelle vie en Israël – ou dans les territoires occupés. »

 

 

Marianne évoque la grande tristesse des élus Modem et UDI au Parlement : « Fadila Mehal, conseillère MoDem de Paris, s'inquiète : "Vous en connaissez, vous, des noms de députés MoDem ?". On ne peut pas vraiment dire que nos députés ont percé dans l'opinion, on est un peu noyé dans la masse", reprend-elle. Avant de s'extasier en revanche devant les débuts du petit groupe des Insoumis : "C'est vrai qu'ils sont très forts, eux, à la France insoumise. Il faut dire que leur communicante Sophia Chirikou est très bonne !". Une com' qui a permis aux 17 nouveaux députés de se faire rapidement un nom, à la différence des 43 du MoDem.

 

Toujours dans Marianne, le Medef prépare les travailleurs à la suite de la loi Travail : « Logiquement, au vu des réformes mises sur la table, son patron Pierre Gattaz s'est réjoui d'un "changement de philosophie" de nature à donner "confiance" aux chefs d'entreprise. "C'est une première étape importante dans la construction d'un droit du travail plus en phase avec la réalité des entreprises", a développé le premier syndicat patronal. Lisez bien : "première étape", seulement. "Il n'y aura pas de vague d'embauches", prévenait d'ailleurs déjà la veille son vice-président Thibault Lanxade sur Europe 1. »

 

 

Enfin, dans l’émission de Yann Barthès “ Quotidien ”, le septuagénaire Michel Sardou confesse qu’il est toujours partisan de la peine de mort et qu’il a chez lui un Beretta : « Je sais très bien tirer, je suis même tireur d’élite ! J’ai appris ça durant mes deux ans à l’armée », a dévoilé Michel Sardou. « Vous avez des flingues chez vous ? », a alors demandé Barthès. Le chanteur a mollement nié.

 Revue de Presse (212)

Partager cet article

Repost 0
Published by Bernard Gensane - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de Bernard Gensane
  • Le blog de Bernard Gensane
  • : Culture, politique, tranches de vie
  • Contact

Recherche