Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2017 6 28 /10 /octobre /2017 05:37

Le site RichMeetBeautiful (des riches rencontrent des belles personnes) met en contact des jeunes étudiantes (“ sugarbabies ”) et des hommes d'âge mûr et friqués (“ sugardaddies ”). Ça marche aussi dans le sens cougars aisées/étudiants fauchés. Le site a fait un tabac en Belgique où plus de 100 000 personnes se sont déjà inscrites. Aux États-Unis (à qui nous devons tout et où les études coûtent un bras – ou une verge), le site SeekingArrangement (recherche d'un arrangement) compte plusieurs millions d'abonnés depuis 2006.

 

Ce commerce n'est rien d'autre que de la prostitution mais les Norvégiens de RichMeetBeautiful sont des malins, comme l'explique le sociologue Renaud Maes : « Ils nient qu'il s'agit de prostitution et interdisent par exemple des discussions liées à la tarification sur leur plateforme… Tout en sachant très bien que ces discussions se font hors ligne. Ils ont parfaitement conscience des types de jeunes qu’ils recrutent – à savoir des étudiant(e)s en difficulté financière ou en rupture avec leurs parents – et de l’impact que cela peut avoir. » Ajoutons que la plate-forme est basée à Malte, ce qui peut toujours servir …

 

Le patron du site, Sigurd Vedal, avance que son entreprise est parfaitement légale, que les relations sont toujours consenties, que depuis Cinquante nuances de gris, il contribue à la libération des femmes. Renaud Maes ne partage pas cette analyse : « systématiquement, il s’agit à un moment de trouver très rapidement de l’argent pour faire face à une situation de précarité. Ensuite, les revenus peuvent devenir très importants et des mécanismes d’affiliation se mettent en place. Les jeunes ont alors des difficultés à revenir à un niveau de vie inférieur… »

 

Un tout récent sondage laissait entendre que les Français étaient désormais en faveur  de la sélection à l'entrée de l'Université. Un peu de vaseline aura permis ce grand retournement. C'est bien sûr prendre le problème par le mauvais bout (sic). La prostitution en milieu étudiant est due, de par le monde, à la précarisation grandissante des jeunes. Mal nécessaire, elle peut devenir un habitus, dès lors que les étudiants se seront détournés des études et auront été happés par un autre mode de vie.

 

Dans la France de Macron, les étudiants peuvent toujours se prostituer …
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
https://www.mabelletribu.fr/fr/projects/se-construire-citoyen
Répondre