Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 06:31

Quand Martinez se rend à l'Élysée, il a droit à un tabouret et à un gros foutage de gueule par derrière. Macron, le président des riches, le président de la finance internationale, sait choisir ses commensaux à qui il propose de vendre la France à la découpe. Comme l'atteste cet article de Delphine Cuny publié par La Tribune le 25 octobre 2017.

 

"20h30. Dîner avec des investisseurs internationaux" indique sobrement l'agenda de l'Elysée. Une vingtaine des plus grands fonds de pension, souverains ou gestionnaires d'actionnaires sont conviés ce mercredi par le président de la République. 

Un dîner réunissant 21 des plus grands noms de la gestion d'actifs comme l'américain BlackRock ou des fonds souverains a lieu ce mercredi à l'invitation du président de la République. L'objectif : les convaincre d'investir en France.

 

Plusieurs milliers de milliards d'euros autour de la table. Ce mercredi soir à l'Elysée, Emmanuel Macron a convié 21 des plus grands noms de la finance mondiale, fonds de pension, fonds souverains et gestionnaires d'actifs de tous les continents, ont indiqué les services de la présidence. Sans révéler de nom. "20h30. Dîner avec des investisseurs internationaux" indique sobrement l'agenda de l'Elysée.

 

Le géant américain de la gestion d'actifs BlackRock (5.900 milliards de dollars d'actifs sous gestion) a confirmé à Bloomberg que son président Larry Fink assisterait à ce dîner des plus grands investisseurs de la planète.

 

 

L'objectif : leur vendre "la transformation profonde" du pays et les convaincre d'y investir. Le détail des réformes économiques et sociales engagées (loi Travail, suppression de l'ISF, flat-tax, etc) leur aura d'abord été présenté par le Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs ministres, dont ceux de l'Economie, du Travail et des Transports, Bruno Le Maire, Muriel Pénicaud et Elisabeth Borne.

 

Cette opération séduction du Président, ex-banquier d'affaires chez Rothschild & Co, intervient au moment où la France cherche à attirer les acteurs de la finance envisageant de quitter Londres dans le cadre du Brexit. A l'heure aussi où l'exécutif a annoncé vouloir réaliser 10 milliards d'euros de cessions de participations, afin de financer l'innovation. Début septembre, l'Agence des participations de l'Etat a ainsi cédé 4,15% du capital d'Engie pour 1,5 milliard d'euros. Sur la liste des cessions possibles, les parts de l'Etat dans Renault, Orange, Safran, la Française des Jeux, Air-France KLM voire ADP...

 

 

Les hyper-hyper riches à l'Élysée
Partager cet article
Repost0

commentaires

8
Il faudrait insister sur l'apport précieux de M.Griveaux à la pensée sociologique avec son concept révolutionnaire et fécond d' « homme pauvre ».Ce nouveau concept n’est pas sans faire écho au fait que M.Macron fait tant de cadeaux aux (très) riches.En effet,en France,l' « homme pauvre » est désormais condamné à le rester.M.Griveaux,doctrinaire grivois,et là se trouve certainement sa force,sait illustrer le projet déconcertant et aberrant de M.Macron:élargir la fracture sociale,saper les fondements du pacte social élaboré par le C.N.R. à la fin de la 2ème guerre mondiale..Bravo donc à MM.Macron & Griveaux visiblement complémentaires !Ces dirigeants politiques, toujours à l'affût du bon mot et de la petite phrase qui font le buzz et qui viennent illustrer une pensée caricaturale,ne manquent jamais une occasion de dire que seule l’économie de la rente (actionnariale ou foncière),du privilège (fiscal) et de la délégation de service public (inefficace et coûteuse) a droit de cité.Il est quand même regrettable qu'ils restent ainsi accrochés à ces vielles lunes néolibérales,peut-être neuves dans les années 1970 mais carrément has been aujourd'hui.Partout ces vieilles lunes sont tenues en échec.Ces leaders ont déjà cinquante ans de retard et n’ont plus aucune chance de rattraper le peloton de tête.
Répondre
A
Quand allons-nous nous mobiliser autrement que derrière notre ordi ? Quand les dégâts seront irréversibles ?<br /> <br /> http://www.huffingtonpost.fr/gerard-filoche/emmanuel-macron-s-isole-de-plus-en-plus-de-la-societe-francaise-entiere-il-va-le-payer-cher_a_23260380/?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680
Répondre