Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 05:33

 

 

Dans L’Humanité, Audrey Loussouarn tance Emmanuel Valls et ses singulières amitiés : « Manuel Valls s’est attaqué à ceux qui, à ses yeux, font le jeu de l’islamisme : les insoumis, ces « irresponsables » qui, « dans leur discours et leurs pratiques », font preuve de « complaisance », voire de « complicité avec l’islam radical ». Il a qualifié d’« islamo-gauchiste » la France insoumise. Revoilà le terme, déjà classique du côté du FN. Dans l’Hémicycle, Manuel Valls s’est d’ailleurs fait applaudir par les élus frontistes, après avoir emboîté le pas à Bruno Bilde (FN), qui parlait des « islamo-­gauchistes de la France si soumise ». Reste que, en termes de fréquentabilité, Manuel Valls semble n’avoir de leçon à donner à personne, puisque, en plus d’avoir chanté des louanges au régime de Benyamin Netanyahou, il a carrément rencontré à la mi-septembre la frange la plus radicale du paysage politique israélien, en posant avec Ayelet Shaked. La ministre de la Justice, issue du parti ultranationaliste le Foyer juif, avait en 2014 relayé sur Facebook un article comparant les enfants palestiniens à « des petits serpents » et à des « terroristes à éliminer », dont les maisons et les mères doivent « disparaître ». »

 

 

Revue de Presse (217)

 

Selon 20 minutes, un juge du Michigan a donné l’autorité parentale sur un garçon de huit ans à un homme condamné pour avoir violé la mère de l’enfant il y a neuf ans. La mère avait subi un viol à l’âge de 12 ans, elle est aujourd’hui âgée de 21 ans. Elle a donc appris que l’homme qui l’avait agressée, dispose désormais de l’autorité parentale conjointe sur son fils. L’avocat de la victime cherche à faire annuler la décision en se référant à une loi protégeant les enfants nés de viols ainsi que les victimes de viols. Le violeur a, de plus, été condamné en 2010 à quatre ans de prison pour une autre agression sexuelle sur une victime âgée de 13 à 15 ans.

 

 

Dans Mémoire des Luttes, Bernard Cassen revient sur le fonctionnement non démocratique de l’Union européenne : « L’exemple le plus caricatural d’absence de légitimité d’une procédure communautaire est la ratification, en 2007, du traité de Lisbonne par la voie parlementaire, alors qu’il s’agissait de la copie conforme du traité constitutionnel européen rejeté deux ans plus tôt par référendum en France et aux Pays-Bas. Sur le plan légal, il n’y avait rien à redire : le traité avait été ratifié dans les formes règlementaires, mais sa légitimité était égale à zéro dans la mesure où il procédait d’un déni du suffrage universel direct dans deux États membres de l’Union européenne. Cette forfaiture a durablement disqualifié les institutions européennes. Tout se passe comme si l’UE avait pris son autonomie par rapport aux nations qui la composent et qui, à ce jour, demeurent les seuls espaces publics dans lesquels les citoyens se reconnaissent pleinement. Face au rouleau compresseur des politiques européennes qui s’imposent à tous les États membres de l’UE, il n’existe pas d’espace public du même périmètre, mais une juxtaposition d’espaces nationaux qui sont le produit d’histoires très différentes les unes des autres. »

 

 

Marianne rapporte que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a pris le 2 octobre une décision concernant les instituts hospitalo-universitaires qui arrange son conjoint Yves Lévy, directeur de l'Inserm. De quoi alimenter des soupçons de conflit d'intérêts. Le 2 octobre dernier, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, ont annoncé le report d’un appel à projets pour créer de nouveaux instituts hospitalo-universitaires (IHU), en précisant que ceux-ci devront « proposer une gouvernance sans fondation support ». Or, cette demande administrative obscure paraît s’inscrire dans une lutte d’influence à laquelle l’Inserm est partie prenante. Les deux ministres ont tout simplement fait droit à une demande… d’Yves Lévy, mari d’une des deux signataires.

Partager cet article
Repost0

commentaires