Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 05:33

 

 

L’ami Maxime Vivas a raconté récemment, sur l’antenne de Radio Mon Païs, l’anecdote suivante.

 

Il y a déjà bien des années, Maxime, écrivain de talent, avait été invité au salon du livre de Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne. Il siégeait à la même table que Tatiana de Rosnay, à l’époque très peu connue, encore moins que lui en tout cas. Le précieux Stéphane Bern déambulait dans les allées, distribuant sourires et poignées de main. Il passa devant la table de Maxime et de Tatiana sans même ralentir. Il fit quelques mètres et se ravisa. Il revint vers ces auteurs à l’époque confidentiels et serra la main de Tatiana de Rosnay.

 

— Vous avez vu, dit Tatiana à Maxime, il m’a serré la main parce que mon nom est à particule.

 

Petit malotru de Bern qui ne savait pas que Maxime Vivas, comme tout hidalgo d’origine espagnole, s’appelle en fait “ Majimo Vivas Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Nepomuceno María de los Remedios Cipriano de la Santísima Trinidad Mártir Patricio Domènech Ferrés y Born Alberto Javier Contador Velasco ”.

 

 

 

Une goujaterie de Stéphane Bern
Partager cet article
Repost0

commentaires

T
En complément je vous recommande la lecture de cet article qui fait cause commune avec Stéphane pour la protection du patrimoine <br /> https://www.lestronchesdecake.fr/loto-du-patrimoine-et-coup-de-gueule-de-stephane-bern/<br /> Bonne lecture
Répondre
V
... y Soupalognon y Croûton.
Répondre