Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 05:16

J'ai publié tout récemment sur Facebook cette photo archi-connue, que l'on trouve aujourd'hui partout, y compris sur Wikipédia :

Facebook : encore du Graal !

 

Facebook m'a censuré. Il est vrai que lorsqu'on censure "L'Origine du monde de Gustave Courbet", on a de la marge.

 

J'ai réagi ainsi :

 

"Facebook a censuré mon article sur la publicité "j'enlève le bas". Aux pudibonds de Facebook, je rappelle que cette publicité, contraire aux bonnes mœurs selon eux, a 38 ans, que ces photos ont recouvert tous les murs de France, pas ceux des Etats-Unis, pays qui produit le plus de films pornos au monde. Le mannequin nue est vue de dos et non de face."


J'ai demandé un réexamen de cet acte de censure.

 

Je cite ici quelques réactions de lecteurs amis :

 

"Oui et cela m'est arrivé sur un dessin satirique concernant l'affaire Benalla. Donc pas seulement de la pruderie..."

 

"Pour l'instant les nageuses sont épargnées."

 

"Ils censurent au moindre téton féminin qu’il y a c’est classique avec Facebook ils mettent ça dans la catégorie contenu sexuel."

 

"Le puritanisme des GAFA n'empêche pas la pornographie la plus abjecte et dégradante, parce qu'elle rapporte des tonnes de dollars."

 

"Quelle misère ! Les étasuniens sont les pires dans la violence et la pudibonderie. Des tartuffe puissance 10. Et ils nous imposent leurs moeurs de tarés ! Que la bête meure !"

 

Après examen, Facebook a maintenu sa position :

 

"Nous avons à nouveau examiné votre publication et elle ne respecte pas les Standards [notez le S majuscule de Standards : Facebook, c'est la Bible] de notre communauté sur les scènes dénudées ou l’activité sexuelle. Personne d’autre que vous ne peut voir cette publication."

 

Dans ce contexte, une information qui fait chaud au cœur : un quart des utilisateurs de Facebook aux États-Unis ont supprimé de leur smartphone l'application du réseau social depuis un an.

 

PS : Pour mémoire

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
Quelle idée aussi, d'avoir un compte FB...<br /> C'est un peu l'histoire du fumeur qui attaque le fabricant de lui avoir vendu un cancer.<br /> Rien de méchant dans mes propos, j'apprécie vos articles, mais ici, vous avez tendu la joue.<br /> Ces réseaux sociaux véreux sont à proscrire ; ça commence pourtant à se savoir.
Répondre
G
Vous n'avez pas tort. Mais pour avoir longtemps étudié la censure, au Royaume-Uni en particulier, je sais une chose : le censeur est un con. J'ai publié l'article ci-dessus, in extenso, dans Facebook et ils n'ont pas réagi.