Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 05:12

Alain Bertho explique magistralement dans les colonnes du Grand Soir en quoi la pandémie du Coronavirus n’a aucun précédent :

 

« Si la grippe de Hongkong est entrée dans l’histoire comme la première pandémie de l’ère moderne, celle des transports aériens rapides, la pandémie de Covid-19 restera sans doute comme la première pandémie de la mondialisation sauvage, celle de l’explosion du trafic aérien, de l’interdépendance planétaire des économies, de la destruction de la biodiversité et de l’interconnexion généralisée. Et celle « de l’absence de quartier général sanitaire planétaire. La pandémie que nous subissons est aussi un événement politique.

 

[…] En France la colère monte et l’inquiétude avec. Colère contre les dizaines d’années de casse du service public de la santé, depuis trois années de casse effrénée de tous les dispositifs de solidarité. Colère contre l’impréparation ahurissante d’un des Etats les plus riches du monde devant une menace vitale. Et inquiétude devant l’amateurisme, les atermoiements, les mensonges en cascade du pouvoir.

 

[…] Depuis une trentaine d’années, la mondialisation libérale, financière et dévastatrice n’a eu qu’un credo : la planète entière, sa vie, ses ressources, ses habitantes et habitants, leur travail, leurs rêves, leur pauvreté, leurs maladies, les pénuries auxquelles elles et ils devaient faire face, tout, absolument tout, pouvait être transformé en produit financier. Il n’y a pas un aspect de nos vies qui se trouve à l’abri de la sangsue d’un profit sans limite qui dévore le temps, la vie, l’intelligence. L’Australie brûle, l’eau est cotée en Bourse. L’espérance de vie progresse, la retraite doit être financiarisée. Même l’explosion des inégalités devient exploitable par cette inversion généralisée du « ruissellement » qu’est l’explosion du crédit : ils n’ont rien, qu’ils s’endettent. »

 

 

 

Selon Gilles Questiaux, dans Réveil communiste critique la réponse du pouvoir à la pandémie : « Le confinement généralisé et le langage autoritaire du pouvoir français, qui succède sans transition au laxisme et à la minimisation au plus haut niveau crée une ambiance nécessaire pour essayer de faire oublier les manquements caractérisés et les responsabilités qui peuvent être retracées ad hominem.La posture guerrière dont se délecte le chef de l’État, déjà ridicule en temps normal, est infantile.

 

 

L’épidémie a révélé de la part des autorités françaises un niveau d’impréparation sidérant : pas de masques ni de gels désinfectants, non pas seulement pour le grand public mais pour le personnel soignant, pas assez de place en soins intensifs et en réanimation, aucune réquisition du secteur privé. Disparition des stocks de matériel ou de médicaments, malade laissés sans soin chez eux, tri des malades en état critique pour l'accès aux respirateurs, incapacité à produire des tests de dépistage, la liste des manquements graves de ce gouvernement et de ceux qui l’ont précédé depuis 2012 au moins semble sans fin. »

 

 

 

 

 

Revue de Presse (315)

 

Pendant la pandémie, la présence des forces armées étasuniennes en Europe s’amplifie. Manlio Dinucci, dans Il Manifesto décortique le rôle des forces nucléaires étasuniennes en Europe, rôle clarifié par le général Wolters dans son audition au Sénat. Quand le sénateur Fischer lui demande ce qu’il pense de la non-première-utilisation des armes nucléaires, le général répond : « Sénateur, je soutiens une politique flexible de la première utilisation. »

 

 Face à une déclaration d’une telle gravité, silence complet des gouvernements, des parlements et des grands médias européens. Dans la même audition le général Wolters affirme que « depuis 2015 l’Alliance a mis surtout l’accent sur le rôle des capacités nucléaires et que le Commandement Européen des États-Unis soutient pleinement les recommandations, contenues dans la Nuclear Posture Review2018, de déployer le missile balistique à faible puissance W76-2. » La tête nucléaire à faible puissance W76-2, déjà installée sur des missiles lancés depuis un sous-marin (annonce faite par le Pentagone le 4 février), peut être installée aussi sur des missiles balistiques avec base à terre au bord du territoire ennemi.

 

 

Un peu de divertissement en ces temps douloureux : l'1dex nous propose une bonne rasade d'anagrammes par André Guinnard :

 

 

En ces temps de moiteurs que subit notre tourisme, nous devons être toniques et nous poser la bonne question. Nous aurons ainsi des semaines animées, avec, dans le viseur, la survie des populations alpines malmenés par celles de la plaine. Les meetings seront les gisements de nos idées, y faire barrage ouvrirait la bagarre.

Alors, sans se mettre en pétard, on prend le départ sans éviter la vérité, pour ne pas passer pour des menteurs. C’est sûrement la magie de l’imagemais mes amis, le touriste urbain, voyant trop de toitures, misa sur le droit fédéral, lequel déferla sur nos riches chéris. Acheter un hectare ou une résidence secondaire n’est plus permis. Ce mépris favorise, certes la religion de l’original, car nos voisins du bas ont des visions à court terme de gérants de stations sans apports d’argents. Dorénavant, pour offrir des services, il faudra se sortir les viscères, voir usiner dans nos ruines, en espérant un jour, avoir le droit de manger nos tommes sur nos sommets.

Le messie à l’origine du séisme Weber se voulait soigneur mais échoue lamentablement pour la guérison. Son présent, un vrai serpent de mer, promis indolore, a endolori. Alors on retient que l’intérêt de Weber est de spéculer sur le sépulcre des montagnards et de jouer au timonier des minorités. Il suggère d’explorer la Chine, une niche intéressante, croit-il, comme aussi le client coréen ou encore d’Arménie, voire  de faire destrucs avec les turcs. Il ne comprend pas que de cette manière, on peut craindre que les Emirats ne deviennent les maitres de nos audits et de nos futurs taudis. Pour lui, cette emprise étrangère serait permise. Mais nous savons que notre ténor promet et se trompe.

Nous, nous préférons nous réunir, plutôt que de nous laisser ruiner par un amateur un peu marteau etinviter chacun à faire de notre action une vitrine, pour que les stations de ce rêveur ne ressemblent pas à uneverrue sur le visage d’une vierge givrée. Nous allons discuter sans se trucider, de suite, sans se reposer sur un lit de lichen (ça ferait chenil), sans bailler, en restant libéral et responsable.

Partager cet article
Repost0

commentaires

AF30 30/03/2020 15:04

Puisqu'il est question de revue de presse, j'ai piqué ce commentaire à Arrêt sur image. Une tranche de vie et de télé du temps du confinement que je trouve juste et drôle ( merci à l'auteur inconnu ) :

Jeanpierrejean33
30 mars 2020 à 10:05:34
Approuvé 16 fois
Edition Spéciale

« En province, la pluie devient une distraction », disait Gustave Flaubert... Les pigeons c’est pas mal non plus comme indicateurs...

Bon allez, on s’y colle ! Y’a du taff ! Edition spéciale : « Le covid pour les nuls » avec notre PM en MC.... A période exceptionnelle, format de conf so disruptif... du jamais vu... un exercice pédagogique très réussi nous affirme Christophe Barbier dont l’écharpe rouge pourrait bien devenir un jour la parfaite arme du crime....
Allez, on se calme !

En zappant pour chercher un plateau moins suce-boules, je m’amuse à regarder les bandeaux... ce mélange de slogan et de fausse provoc en clin d’oeil : « l’État devra-il rendre des comptes ? »...
Oulà... voilà notre PM avec son air vener prêt à partir sur le champs à l’aube pour régler ça à l’épée ! : « Je ne laisserai personne dire que nous avons réagi avec retard »... Ah bon, bein alors pourquoi ces plaintes des personnels soignants (ces héros !) aussitôt déboutés par le Conseil d’État. On se marre en pensant aux vieux sages en panique pour organiser en urgence leur conf-call !

Bon allez, les scientifiques se succèdent au pupitre... Salomon a-on connaît... Y’a plein de nouveaux ! y’en a qui déroule comme s’il était dans son millième congrès : diapositive suivante dit-il très sérieusement...
Ah oui on apprend des trucs... la moitié de la terre est confinée... de quoi se sentir moins seul ? « Le monde apeuré et perdu doit revoir ses priorités » conseille le pape... merci, merci de nous montrer le chemin vers la lumière !
Ah oui, un truc intéressant... lje comprends entre les lignes que les docteurs peuvent eux aussi devenir malades (surtout sans masque).. toujours pas de chiffres ?
Ah oui, ok c’est plus contagieux qu’une grippe mais on ne connaît pas encore le taux précis de mortalité mais ça décanille allégrement quand même.... on attend avec attention les chiffres promis lundi avec les « remontées » des EPHAD !
Non « la France ne laissera pas ses personnes âgées sur le bord du chemin » dixit le sinistre de la santé ; ils sont à la morgue si vous les cherchez en caisson réfrigéré ! Dans le même mouvement de générosité, O V (les initiales, il préfère garder l’anonymat) invite le personnel à dormir sur place ! Veinards, cumulards : le gîte et le couvert gratuit en plus du SMIC...

Allez, quelques courbes bien pédagogiques. Pour faire passer toutes ces informations... aie... En Italie... on frôle les 1000 morts par jour. Merde, on croyait qu’ils allaient aplanir la courbe et nous montrer le chemin... De l’autre côté des Alpes, si t’as 60 ans et que tu l’as, c’est bon t’es mort !

Retour au PM qui déroule: 1ème ligne (après les LBD, ils auront leur plan massif), 2ème ligne (ah les éboueurs comme on les aime), 3ème ligne (nous les héros du quotidien... vivre avec des ados c’est pas facile !)...
A la métaphore guerrière Doudou préfére le registre marin (maire de la cité Océane pour ceux qui ne suivent pas), limite surfeur : attention les gars, la vague va être « très élevée » mais attention précision sémantique d’importance - merci les communicants - on ne prononce pas le mot de TSUNAMI (difficile à surfer il est vrai) !
En bas de l’écran j’apprends qu’un homme a été arrêté avec 23 000 masques chez lui... la confiance est en chute libre... d’ailleurs les sondages.

Achhh... voici venu le moment émouvant du bel élan de solidarité des français, ce peuple qui se mobilise tout en maintenant les distances sociales... et ces médecins de ville qui « lâchent leur stéthoscopes pour saisir la seringue » (dixit notre ministre... vat -il nous faire regrette Bachelot ?))... Y’a quoi dans la seringue ?

Et comment ne pas donner un coup de chapeau à ces jeunes étudiants volontaires qui finissent leur formation accélérée en intubant comme des oufs les yeux fermés... C’est pas beau ça ?
Et ce magnifique tourisme sanitaire qui se met en place... par bateau, avion, hélico, TGV sanitaire et, et... : de l’inter-régionnal, du pays frontaliers (à charge de revanche) et bientôt avec des pays plus lointains... « t’es intuber en France et si t’as du bol tu te réveilles en Islande »... Voyage gratos ! Pas belle la vie !

Tu la sens la nouvelle vague ?