Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 04:58

Par Juan Branco

 

 

Pourquoi, comme Jérôme Cahuzac en son temps, François Fillon a-t-il été pile-poil condamné à deux ans de « prison ferme », et non deux ans et un mois, trois ans ou plus ?
Parce que cela permet de s’assurer qu’il ne mettra jamais un pied en prison, tout en donnant l’impression au peuple qu’une lourde peine lui a été infligée.
M. Fillon, reconnu coupable d’avoir volé plus d’un million d’euros à ses concitoyens, ne s’est en effet pas vu décerner un mandat de dépôt, qui seul aurait en ces circonstances impliqué son incarcération. Comme M. Cahuzac, il a eu droit à ce que l’on appelle à la peine parfaite, celle qui, parce qu’elle ne dépasse pas les deux ans de prison ferme, est aménageable et, n’étant pas accompagnée d’un mandat de dépôt, rend de facto son appel suspensif. 
Gageons que la cour d’appel, moins populaire et devant composer avec la réforme mise en oeuvre depuis et réduisant à un an la durée maximale des peines automatiquement aménageables, saura adapter sa décision de façon à s’assurer qu’en effet, et de façon définitive, M. Fillon n’ait à subir les affres de ces lieux qu’un quelconque citoyen aurait fréquenté pour bien moins.
Ne l’oubliez pas, au moment d’entendre les médias répéter en boucle les lourds signifiants « cinq ans de prisons, dont deux ferme ».
N’oubliez pas ce que cela signifie pour les puissants: que cet être que l’on prétend vouer à l’infamie pourra continuer à profiter, en toute liberté, des larges salaires que le secteur financier lui octroie depuis la fin de sa carrière politique, en échange du carnet d’adresses que nous lui avons concédé en lui donnant la responsabilité de nous gouverner.
Cet être qui, grâce à l’Etat, a obtenu sans discontinuer depuis l’âge de 22 ans – date de son premier recrutement aux frais de la République en tant qu’attaché parlementaire – des sommes immenses qui lui auront permis de s’acheter un immense manoir, profiter des joies des courses de voiture de compétition, mener un train de vie délirant entre logements de fonction et offrandes de personnes privées intéressées, sans ne jamais être sanctionné.
La République prévoit l’égalité des citoyens face à la loi. La République n’existe pas.

 

Pourquoi Fillon n'ira-t-il jamais en prison ?
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Juan Branco a raison bien sûr ! Quand on regarde l'Histoire, on peut se poser légitimement la question : au vu de l'ambition des hommes qui se sont succédé et des événements qui l'ont secouée depuis 1792, la République a-t-elle réellement existé et mis concrètement en pratique son ternaire : liberté-égalité-fraternité ?
Répondre