Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 05:09

 

Il fallait bien que le Scrabble fût lui aussi touché par le politiquement correct. Selon Le Monde, l’Association étasunienne des joueurs de Scrabble envisage d’interdire 225 mots racistes ou sexistes lors de ses compétitions.

 

C’est Cesar del Solar, programmateur informatique et champion de Scrabble, qui a suggéré que l’on ne tienne plus compte des “ N words ” (comme “ nigger ”), suggestion reprise par John Chew, le président des scrabbleurs étasuniens : « « On nous dit, quand on entre pour la première fois dans un club de Scrabble, que les mots n’ont pas de signification sur un plateau de Scrabble. La plupart des gens l’acceptent sans problème. Mais d’autres n’acceptent pas que le “N word” soit traité comme s’il n’avait aucune signification. Ces gens finissent par ne plus faire partie de notre communauté, et c’est un problème fondamental que nous devons régler. Quand des gens meurent dans les rues dans un contexte de tensions raciales et que ce mot [N word] a encore tant de pouvoir, il faut se dire que nous jouons à un simple jeu et que nous devons faire ce que nous pouvons pour aider, à notre façon. » 

 

Hasbro, la société qui possède les droits du Scrabble en Amérique du Nord (10 milliards de dollars de capitalisation en 2020), a d’ores et déjà apporté son soutien à l’initiative. Hasbro avait déjà supprimé des termes antisémites dans les années 1990. Et d’autres termes comme « blow job » (fellation), « mindfuck » (fausse piste, dans une œuvre de fiction, par exemple Les Diaboliques). La société envisage également de supprimer – rien à voir avec la négritude – « Baldie » (tondu), « lesbo » (gouine), « fatso » (gros lard), « Bohunk » (qui vient d’Europe centrale, Bohémien), « Haole » (Hawaïen), « Culchie » (Irlandais). Mais également « Jesuit » (sic), « papis » (sic), « graybeard » (vieux mec), « jailbait » (Lolita avec qui il est illégal d’avoir des relations sexuelles). Ces mots d’usage courant figurent dans les dictionnaires depuis des dizaines d’années.

 

 

L’ancien champion du monde de Scrabble Wellington Jighere, premier Africain à s’être imposé dans cette discipline, n’a pas emboité le pas : « C’est juste un mot. Le simple fait de le jouer sur un plateau de Scrabble ne veut pas dire que le joueur entend être offensant ».

 

Nous sommes dans 1984, avec cette idée totalitaire et désespérément crétine qu’en supprimant un mot on supprime le référent, qu’en supprimant un mot utilisé par des racistes (« nigger ») on supprime le racisme – ou, à la rigueur, on lutte contre ce comportement.

 

Dans le Scrabble “ français ”, il est interdit, en compétition, d’utiliser les mots « chinetoque » ou « négro » mais pas « salope », « ritale » ou « enculé ».

 

 

Scrabble et politiquement correct

Partager cet article

Repost0

commentaires