Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2020 5 11 /12 /décembre /2020 06:15

"Je suis né dans un quartier privé de Buenos Aires. Privé d'eau, d'électricité et de téléphone !

 

"Arriver dans la surface et ne pas pouvoir tirer au but, c’est comme danser avec ta soeur. "

 

"Beaucoup disent de moi, "tu es dieu", et moi, je leur réponds "vous dites n’importe quoi". Dieu est Dieu et moi, je suis un simple footballeur. "

 

"Jusqu’à aujourd’hui, j’ai vécu 40 ans qui en valent au moins 70. Ma vie a été bien remplie : je suis sorti de Fiorito (son bidonville) pour atteindre le toit du monde, là haut, tout en haut de la célébrité. Mais une fois arrivé là, j’ai dû me démerder tout seul. "

 

"J'aurais pu être moins bon que Pelé. "

 

"Au début, la drogue te rend euphorique. C’est comme gagner un championnat. Tu te dis : demain, je m’en fous puisqu’aujourd’hui, j’ai remporté le championnat. "

 

"Jouer à huis clos, c’est comme jouer dans un cimetière. "

 

"Blatter m'aime comme un fils... Comme un fils de pute. "

 

"Je me suis fâché avec le pape. Je suis allé au Vatican : le plafond était recouvert d'or. Et après, on nous dit que l'église se préoccupe des plus pauvres. Mais, putain, mec, vends le toit ! Fais quelque chose ! "

 

"À chaque fois que Cristiano met un but, il regarde la caméra pour nous vendre un shampoing."

Maradona dans le texte
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Maradona dans le texte - incontestablement - mais Maradona encore dans une chanson : la mano de Dios par lui : https://youtu.be/8NI5oTTW_is
Répondre