Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 06:11
Du récit national, par Marie-Jean Sauret

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
L’image qui domine et qui sans doute restera de l’envahissement du Capitole est celle de cet homme avec des cornes de bison et maquillé comme un indien partant en guerre.<br /> J’y vois un condensé de l’Histoire des USA et de ses contradictions. En effet voilà un homme qui résume tous les autres participants et qui au nom de La défense de son territoire, convaincu d’une légitimité historique en vient à oublier les vrais premiers habitants et ose se parer de leurs attributs, les effaçant ainsi 2 fois. Ces indiens ne seraient plus qu’une histoire ancienne qu’on peut, au mieux, déplorer mais sur laquelle il n’y a plus rien à faire et donc il ne resterait plus qu’à prendre en compte, aujourd’hui, les descendants de ceux qui les ont immédiatement suivis. Donc les enfants de ces derniers. <br /> Heureusement certains américains n’oublient pas ce génocide. Génocide car il s’est bien agit en son temps de manière organisée et encore aujourd’hui de manière insidieuse d’ éliminer de diverses façon ces hommes, femmes et enfants compris.<br /> Qu’on y pense seulement au massacre des bisons ( 30 millions à l’arrivée des européens réduit à quelques milliers ). Des bisons qui, comme nous savons, conditionnaient la vie des indiens et pas seulement pour la nourriture mais avaient en plus le ‘défaut ‘ d’empêcher l’appropriation individuelle des terres.<br /> Quand j’évoquais des américains qui n’oublient pas je pensais à ce récit, entre autres : Les Amazones - Jim Fergus - Babelio<br /> L’effacement des indiens est par ailleurs aggravé par le vol et le détournement de leurs traditions. Il est à remarquer qu’on retrouve cette situation au Canada ( Taqawan - Éric Plamondon - Babelio ). <br /> Ils sont également l’objet de mépris car leur mode vie ne correspond pas aux canons du libéralisme, poussés sur le coté dans des réserves ou noyés dans les grandes villes. Et ce n’est pas la présence de quelques casinos indiens qui modifie la tendance majoritaire de leur situation individuelle.<br /> Pour ces gens il y a aujourd’hui surtout les nouveaux envahisseurs : les latinos. Alors quelquefois ça se règle à coup de fusil : Fusillade d’El Paso aux États-Unis : le bilan monte à 22 morts<br /> L ‘Histoire, pour ceux-là, est un encombrement ou bien doit être accommodée à leur sauce mais ce Texas comme le tiers ouest des USA ont été arrachés au Mexique et par une ironie de l’Histoire ces territoires sont reconquis démographiquement par les descendants de ceux qui avaient été chassés.
Répondre
G
Je contribue à votre gloire sur mon site Facebook !!!