Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 06:21

 

 

Ces repas ont été promis à tous les étudiants, y compris les non boursiers et les étrangers. Dans de nombreux endroits, ils ne sont pas fournis car des restaurants universitaires sont fermés puisque les contrats précaires qui y faisaient tourner les CROUS restent supprimés. Privées de subventions de l'État, les universités ont de plus en plus recours aux contractuels, précaires etc.

 

Les files d’attente s’allongent, atteignant parfois  trois heures comme à Paris.

 

Il faut toujours avoir à l’esprit que quasiment la moitié des étudiants sont, dans le civil si l’on peut dire, des travailleurs précaires. Durant le premier confinement, un étudiant sur cinq avait perdu son emploi. D’autres – ou les mêmes parfois – ont vu leurs bourses et leur APL baisser.

 

 

 

PS : à propos des APL : la mère d’une de mes amies, âgée de 101 ans, coule ses derniers jours heureux dans une maison de retraite. L’administration vient de lui supprimer 200 euros d’APL. Mon amie, qui n’a pas eu une carrière professionnelle rectiligne, touche une retraite de 500 euros par mois. Son mari, heureusement, perçoit mensuellement 2400 euros. Elle et lui devront donc désormais se priver de 200 euros de plus pour aider leur mère et belle-mère.

 

La (sur)vie de millions de Français : à un bout de la chaîne, des jeunes, à l'autre bout, des vieux.

 

L’arnaque des repas à 1€ pour les étudiants
Partager cet article
Repost0

commentaires